Une journée bien triste pour les forêts du Nouveau-Brunswick

3 JUIN 2015

Fredericton- Aujourd’hui, le gouvernement a défi le projet de loi 13 : Loi visant à restituer à la Couronne certains droits relatifs à l’approvisionnement en bois et à l’aménagement forestier.

« Je suis incroyablement attristé par la décision du gouvernement, » annonce David Coon, député de Fredericton-sud, chef du Parti vert du Nouveau-Brunswick et parrain du projet de loi. « Ce gouvernement a choisi de favoriser les compagnies privées plutôt que restaurer sa capacité de l’aménagement des terres de la Couronne et de remplir son obligation envers les Premières Nations et leurs droits ancestraux issues de traités. »

Malgré un très large appui à travers la province envers le projet de loi, M. Coon était le seul député à se lever et voter en faveur du projet de loi 13.

« Ce projet de loi n’avancera plus, mais on ne lâchera pas, » annonce M. Coon. « Je continue à porter voix et défendre nos forêts, les gens qui en sont dépendant pour leur moyen de vivre et les peuples autochtones qui n’y ont jamais céder leurs droits. »

-30-

    Nos principes

    >Droits et responsabilités écologiques

    Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

    >Autonomie locale

    Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

    >Démocratie participative

    Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

    >Justice sociale et égalité

    Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

    >Autodétermination et citoyenneté

    Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

    > Une culture de la paîx et du respect

    Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

    Signe administratif