Déclaration du chef du Parti vert à l’occasion du jour du Souvenir

Fredericton – David Coon, député de Fredericton-Sud et chef du Parti vert du Nouveau-Brunswick, a fait la déclaration suivante pour souligner le jour du Souvenir le vendredi 11 novembre 2016 :

Aujourd’hui, le 11 novembre, nous commémorons la mort des personnes qui ont fait le sacrifice ultime en servant notre pays pendant les guerres et les conflits. L’étendue de leur sacrifice transcende les générations. Pour les familles et les amis des personnes ayant perdu la vie en raison de leur service en Afghanistan, le chagrin et la douleur demeurent vifs. Nous nous souvenons de vos êtres chers, tout comme nous nous souvenons de toutes les personnes qui sont tombées avant eux.

Il s’agit d’un jour du Souvenir spécial, puisque dans quelques mois, nous célébrerons le 100e anniversaire de la bataille de la crête de Vimy, au cours de laquelle le Corps canadien a triomphé alors que tous les efforts précédents des Alliés avaient été vains. Cette terrible bataille s’est soldée par la perte, à Vimy, de 3 598 vies canadiennes ainsi que par 7 000 blessés le 9 avril 1917. En reconnaissance de leur sacrifice, la France a cédé au Canada une terre de 107 hectares où se trouve aujourd’hui le Mémorial national du Canada à Vimy. Le 9 avril 2017, le Canada tiendra des cérémonies dans des villes canadiennes importantes et au Mémorial à Vimy.

Cette année marque aussi le 100e anniversaire de la bataille de Beaumont-Hamel, survenue pendant la Première Guerre mondiale. Pendant cette bataille, des centaines de soldats terre-neuviens ont été massacrés sur le champ de bataille français lors de la toute première journée de combat de la traumatisante bataille de la Somme. Accompagné de parlementaires venant des quatre coins du Canada, j’ai eu le privilège de visiter en juillet dernier l’exposition spéciale visant à commémorer la bataille de Beaumont-Hamel à St. John’s.

Aujourd’hui, il s’agit d’une journée communautaire consacrée au souvenir, et j’espère que la population du Nouveau-Brunswick y participera.

Souvenons-nous toujours d’eux.

Nos principes

>Droits et responsabilités écologiques

Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

>Autonomie locale

Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

>Démocratie participative

Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

>Justice sociale et égalité

Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

>Autodétermination et citoyenneté

Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

> Une culture de la paîx et du respect

Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

Signe administratif