Albert

MORANDA VAN GEEST

IMG_8150-Edit_(1).jpg

Née aux Pays-Bas, Moranda était encore jeune lorsqu’elle a lancé une petite entreprise de fabrication du fromage à même le lait des chèvres.  Après avoir obtenu son diplôme du collège agricole, elle et son mari Arend ont immigré au Canada en 1981 dans l’espoir d’être propriétaires fonciers.  Le couple a acheté une ferme délabrée à Elgin et l’a transformé en entreprise laitière florissante tout en élevant ses trois enfants avec des valeurs solides et le travail dur.  32 ans plus tard, Moranda et Arend ont pris leur retraite sur une ferme d’agrément où ils élèvent quelques moutons, porcs et poulets.

 

Moranda exprime sa reconnaissance envers la terre et sa collectivité par le bénévolat.  Elle est présidente et membre fondatrice de la Elgin Eco Association qui organise à chaque année une course de vélo tout terrain et un camp d’été pour enfants.  Tout récemment, en partenariat avec la Fondation pour la protection des sites naturels au Nouveau-Brunswick, l’Association a conservé une importante parcelle de forêt acadienne incluant des sentiers pédestres.  Moranda est co-présidente du comité consultatif sur la santé et le mieux-être de la région de Petitcodiac et Salisbury en plus d’être une membre active de l’Institut féminin d’Elgin et le Comité pour la journée internationale de la femme d’Elgin.  Elle a déjà participé aux activités de l’Association parents-maîtres et Toastmasters International.

 

Moranda a montré que le respect et l’intégrité, associés à une attitude positive et un dévouement à la tâche, permettent de surmonter les obstacles et atteindre les objectifs.  Elle veut se porter candidate du Parti Vert parce qu’elle croit que la santé et le mieux-être des personnes dépendent inéluctablement de la santé de notre environnement.

moranda.vangeest@greenpartynb.ca

 

Nos principes

>Droits et responsabilités écologiques

Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

>Autonomie locale

Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

>Démocratie participative

Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

>Justice sociale et égalité

Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

>Autodétermination et citoyenneté

Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

> Une culture de la paîx et du respect

Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

Signe administratif