Débat enflammé n’éclaire rien : Chef du Parti vert demandes une enquête publique sur les impôts fonciers

Fredericton — David Coon, député de Fredericton-Sud et chef du Parti vert du Nouveau-Brunswick, demande à la ministre des Finances Cathy Rogers d’initié une enquête publique visant à rétablir l'équité fiscale dans notre régime d’impôts fonciers.

 

« Assis à l’Assemblée législative pendant les dernières trois semaines, j’ai écouté au va-et-vient de mes collègues. Chaque jour souleva une nouvelle injustice, une autre erreur, en ce qui concerne les évaluations d’impôts foncier des propriétaires de maison, des propriétaires d’appartement, des propriétaires de petites d'entreprises, de la ville de Saint-Jean et d’autres » dit Coon. « Les disputes, d'un bord à l'autre, étaient enflammé, mais toute cette énergie n’a pas éclairé une solution pour les gens du Nouveau-Brunswick. »

 

En 2012, le ministère des Finances publia un livre blanc sur la fiscalité foncière au Nouveau-Brunswick, concluant qu'«une réforme complète s’avère indispensable pour rehausser l’équité du régime d’impôt »

 

« Nous exigeons une commission d'enquête indépendante, dirigée par une personne respectée par les gens du Nouveau-Brunswick, pour développer les recommandations qui amèneront les réformes compréhensives nécessaires pour améliorer le régime d’impôt foncier du Nouveau-Brunswick d’une manière équitable, » dit Coon.

 

«Aujourd’hui c’est la dernière journée de séance avant que la Chambre ajourne cette session pour trois semaines. Les gens du Nouveau-Brunswick cherchent des démarches concrètes qui vont apporter l’équité fiscale dans notre système d’impôts foncier. La ministre devrait déclarer ses intentions d’établir une enquête publique aujourd’hui.”

    Nos principes

    >Droits et responsabilités écologiques

    Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

    >Autonomie locale

    Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

    >Démocratie participative

    Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

    >Justice sociale et égalité

    Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

    >Autodétermination et citoyenneté

    Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

    > Une culture de la paîx et du respect

    Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

    Signe administratif