Carleton

AMY ANDERSON

Musicienne de formation, Amy Anderson fut élue une première fois au Conseil municipal de Woodstock en 2012.  Elle fut réélue en 2016.  En ce deuxième mandat elle est maire adjointe et présidente du Comité du développement économique.

Comme conseillère elle sait promouvoir la petite entreprise, les arts et la culture, le tourisme, l’accueil aux nouveaux venus et la revitalisation du centre-ville de Woodstock, tout en étant responsable sur le plan fiscal.  Depuis 2011 elle est également membre du Comité consultatif sur l’urbanisme de Woodstock.  Elle connaît donc les rouages de l’urbanisme municipal et ses effets sur la vie quotidienne des résidents et des entreprises.

Comme propriétaire d’une petite entreprise, depuis 2004 Amy travaille auprès des familles qui recherchent des cours d’art et de musique pour leurs enfants.  Elle fut également enseignante spécialisée en musique à l’école communautaire de Hartland entre 2006 et 2010 où elle apprit les récompenses et les défis de l’enseignement.  Elle est à sa 14e année comme directrice de musique à l’église unie Saint-James de Woodstock.

En 2008 Amy devint membre fondatrice de la River Valley Arts Alliance qui organise à chaque année le Dooryard Arts Festival de Woodstock.  Le festival continue de croître en importance économique tout en offrant une importante vitrine pour les artistes et les musiciens de la relève du Comté de Carleton et des provinces maritimes.

En 2016 Amy fut nommée au Conseil des arts du Nouveau-Brunswick où elle est actuellement deuxième vice-présidente.  Elle est présidente du Comité sur la stratégie et la gouvernance qui vient de pondre un plan stratégique pour soutenir les artistes professionnels talentueux et dévoués du Nouveau-Brunswick.

amy.anderson@greenpartynb.ca

 

    Nos principes

    > Non-Violence

    Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

    >Autodétermination et citoyenneté

    Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

    >Justice sociale et égalité

    Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

    >Démocratie participative

    Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

    >Autonomie locale

    Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

    >Droits et responsabilités écologiques

    Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

    Signe administratif