Le budget condamne le Nouveau-Brunswick à un déficit perpétuel

27 MARS 2013

Le chef du Parti vert David Coon affirme que le ministre des Finances Blaine Higgs a choisi de réduire les services et les emplois publics au lieu de révoquer les réductions d’impôts sur le revenu accordées par l’administration Graham en 2009. Le Parti vert explique que ce sont les réductions d’impôts sur le revenu de 2009 qui ont créé le déficit structurel du Nouveau-Brunswick et qu’il aurait suffi de restaurer ces impôts pour éliminer le déficit. 
« Il est absolument incroyable de voir le ministre des Finances passer à côté de l’occasion d’éliminer le déficit simplement pour conserver les taux d’imposition du Nouveau-Brunswick inférieurs à toutes les autres provinces de l’est du Canada, » déclare David Coon, chef du Parti vert. Les Néobrunswickois vont payer en réductions de services et avec un déficit perpétuel, » ajoute Coon.

Le ministre des Finances Blaine Higgs a dit durant ses consultations pré budgétaires que la révocation des réductions d’impôt de 2009 rapporterait 320 millions de dollars de revenus supplémentaires. À la place, Higgs n'a pas réussi à annuler les réductions d'impôts par 50 millions de dollars, mais laissera au Nouveau-Brunswick le fardeau d’un déficit de 479 millions de dollars.

 « C’est incroyable, lorsqu’on réalise la gravité des changements climatiques de voir ce gouvernement miser tous ses jetons sur de nouveaux revenus qui proviendraient des gaz de schiste et d’un pipeline de bitume provenant de l’ouest en direction du port de Saint-Jean. Ce budget n’est juste qu’une autre brique dans le mur que les conservateurs construisent entre les Néobrunswickois et un avenir durable, » regrette Coon.

Nos principes

>Droits et responsabilités écologiques

Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

>Autonomie locale

Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

>Démocratie participative

Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

>Justice sociale et égalité

Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

>Autodétermination et citoyenneté

Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

> Une culture de la paîx et du respect

Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

Signe administratif