Coon se joint au député vert Bruce Hyer pour sauver le service passager par rail dans les Maritimes

26 FÉVRIER 2014

Le chef du Parti vert du Nouveau-Brunswick David Coon va participer au rassemblement à la station ferroviaire VIA de Moncton pour ensuite monter à bord du train Océan le dimanche 2 mars à 1530 pour se joindre au député fédéral et chef adjoint du Parti vert Bruce Hyer dans sa tournée éclair afin de sauver le service ferroviaire dans les Maritimes.

Le service ferroviaire représente le futur des transports publics dans les Maritimes, mais les trains ont besoin de rails pour se déplacer, et si le CN abandonnait les rails entre Miramichi et Bathurst, il sera impossible de mettre en place un service de transport commun commode entre nos villes et cités, » fait remarquer David Coon, chef du Parti vert.

Le Parti vert a lancé la campagne « Remettons le Canada sur les rails » avec une pétition et une tournée éclair de Halifax à Montréal. Bruce Hyer, député vert de Thunder Bay - Superior North voyagera sur le train Océan pour rencontrer les gens des Maritimes touchés par la menace d’élimination de leur service ferroviaire et pour faire pression sur l’administration fédérale de remettre à neuf l’emprise des rails entre Miramichi et Bathurst afin que le service ferroviaire ne soit pas seulement sauvé, mais amélioré. Le chef du Parti vert du Nouveau-Brunswick prendra le train avec Hyer jusqu’à Campbellton.

« Sauver notre lien ferroviaire avec le reste du Canada est important, et il faut rappeler au premier ministre que ce lien ferroviaire avait été une des conditions pour que les Maritimes se joignent au Canada en 1867, tel que stipulé dans la Section 145 de l’Acte de l’Amérique du Nord britannique; mais ma vision va plus loin. Je voudrais voir un service ferroviaire sur lequel rouleraient des trains autopropulsés qui fourniraient un service quotidien à nos trois plus grandes villes, » ajoute Coon. « Il n’existe rien de plus efficace, vert et bon marché que des trains autopropulsés pour que les gens puissent voyager au travail, à l’école, aux traitements médicaux ou pour visiter la famille au Nouveau-Brunswick et dans les Maritimes, » conclut Coon.

Nos principes

>Droits et responsabilités écologiques

Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

>Autonomie locale

Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

>Démocratie participative

Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

>Justice sociale et égalité

Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

>Autodétermination et citoyenneté

Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

> Une culture de la paîx et du respect

Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

Signe administratif