Edmundston-Madawaska Centre

Sophie Vaillancourt

Sophie Vaillancourt demeure à Lac Baker, un des plus beau lac au Nouveau-Brunswick.  Elle est très impliquée dans sa communauté et dans la société.  En 2016 , elle fût élu conseillère municipale pour le Village du Lake Baker. Sophie fait partie de plusieurs comités dont; le Comité pour l’environnement des lacs (CEL), le Comité pour la santé et le bien-être du Haut-Madawaska (CSBEHM), le Regroupement féministe du Nouveau-Brunswick, le Comité de zone sans drogue, le Comité de zone sans boisson énergisante, le Comité des matières résiduelles d’Acadie des terres et forêts, le Comité du Parc des Frontières de Lac Baker et Le Comité d’embellissement du Lac Baker.  

Au niveau de son parcours académique, Sophie est présentement une étudiante à L’Université de Moncton Campus d’Edmundston. Elle étudie en toxicomanie, sociologie et philosophie. Sophie détient également des certifications en informatique et sécurité. Elle a travaillé en tant qu’agente de sécurité au Québec pendant trois années.

Sophie est une amoureuse de la nature et des animaux. Elle est contre la coupe à blanc sans le reboisement et contre les gaz de schistes. Elle est en faveur du droit à un air sain, de l’eau saine et des aliments qui ne sont pas plein de produits chimiques. Elle prône les droits environnementaux et veut les faires respectés.

Elle voudrait que les femmes s’impliquent encore plus en politique, car elles ont une grande volonté et détermination. Elle est pour le bien-être des aînés et des enfants. La santé publique et les services sociaux devraient être aussi une priorité. Sur ce, elle espère qu’elle pourra compter sur votre appui lors des prochaines élections provinciales de 2018 dans Edmundston, Madawaska-Centre. Elle voudrait travailler avec vous et pour vous.

sophie.vaillencourt@partivertnb.ca

    Nos principes

    >Droits et responsabilités écologiques

    Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

    >Autonomie locale

    Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

    >Démocratie participative

    Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

    >Justice sociale et égalité

    Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

    >Autodétermination et citoyenneté

    Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

    > Une culture de la paîx et du respect

    Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

    Signe administratif