Un projet de loi sur l’électricité sans responsabilité environnementale

11 JUIN 2013

Le projet de loi 39, la proposition de loi sur l’électricité, passe à côté de l’objectif qui avait été promis dans le plan directeur sur l’énergie du Nouveau-Brunswick; en effet, les responsabilités environnementales semblent avoir été omises de la section de la loi proposée qui établit la politique sur l’électricité du gouvernement.

« Tout comme l’administration Harper, l’administration Alward considère les responsabilités environnementales comme étant gênantes, alors elles sont laissées de côté de la politique sur l’électricité dans loi sur l’électricité proposée, » remarque David Coon, chef du Parti vert. Le Parti vert voudrait que les Libéraux introduisent cette semaine un amendement au projet de loi qui enchâsserait les responsabilités environnementales comme objectif de cette loi.

Le plan directeur sur l’énergie vise des prix d’énergie bas et stables, la sécurité énergétique, la fiabilité du réseau, et la responsabilité environnementale comme principaux objectifs énergétiques. Le projet de loi 39, qui gouvernera le fonctionnement futur d’Énergie NB, abandonne les responsabilités environnementales comme objectif de cette loi. La quatrième partie de ce projet de loi, qui établira les objectifs de la politique dans la loi, inclut seulement les trois premiers objectifs.

Le plan directeur de l’énergie d’octobre 2011 mentionnait que le plan d’action sur le climat du Nouveau-Brunswick était en voie d’élaboration pour réaliser la cible de l’administration de réduction des émissions des gaz de serre par 10 % d’ici 2020. Près de deux années plus tard, aucun plan de ce genre n’a été publié.

Nos principes

>Droits et responsabilités écologiques

Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

>Autonomie locale

Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

>Démocratie participative

Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

>Justice sociale et égalité

Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

>Autodétermination et citoyenneté

Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

> Une culture de la paîx et du respect

Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

Signe administratif