La conférence des premiers ministres devrait appuyer le NB à tracer la voie pour le Canada vers l’énergie verte

2 MARS 2016

Fredericton - Ce jeudi, le premier ministre Gallant a la chance lors de la conférence des premiers ministres à semer les graines d’un changement transformateur pour le Nouveau-Brunswick et le reste du Canada, selon David Coon, député de Fredericton-Sud et chef du Parti vert du Nouveau-Brunswick.

« Le Nouveau-Bruswick devrait devenir un laboratoire ambulant pour le Canada afin de faire la transition vers l’énergie verte qui est nécessaire afin de transformer le secteur du transport, nos édifice et nos réseaux électriques. C’est ce que devrait être au cœur du premier accord fédérale-provinciale, signé avec le Nouveau-Brunswick pour combattre le bouleversement de notre climat et donner à notre économie un coup d’envoi, » a dit M. Coon.

En ce qui concerne la contribution du Nouveau-Brunswick à une stratégie nationale, le chef du Parti vert recommande que le premier ministre Gallant se joigne à la première ministre de la Colombie-Britannique, Christy Clark, dans le championnat pour un réseau électrique national, que la priorité devrait être de transporter de l’énergie verte à travers le pays et non le bitume. De plus, il ajoute que le premier ministre devrait rejoindre les premier et première ministre de l’Ontario et du Québec dans le championnat d’un corridor ferroviaire à grande vitesse dans la région centrale du Canada car ceci déclencherait une renaissance du transport ferroviaire dans les Maritimes. M. Coon a dit que Clark, Wynne et Couillard devront tous appuyer l’offre du Nouveau-Brunswick de tracer la voie vers un nouveau future énergétique vert pour le reste du pays.

« Nous sommes assez petit au Nouveau-Brunswick pour faire la transition de l’âge pétrolière à l’âge de l’énergie verte par l’année 2030. Nous avons les ressources naturelle et nous avons l’expertise, » a dit M. Coon. « Ce qu’il nous faut, ce pour le premier ministre de reconnaître cette conférence comme l’opportunité qui mettra en place les conditions pour pousser à l’avant le renouvellement de notre économie, et renforcer nos communautés rurales et urbaines. »

    Nos principes

    > Non-Violence

    Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

    >Autodétermination et citoyenneté

    Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

    >Justice sociale et égalité

    Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

    >Démocratie participative

    Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

    >Autonomie locale

    Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

    >Droits et responsabilités écologiques

    Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

    Signe administratif