Fredericton Sud

David Coon

Image5.jpg

David Coon fut élu à l’Assemblée législative du Nouveau-Brunswick le 22 septembre 2014 comme député de Fredericton-Sud.  Il est le premier député provincial Vert de l’histoire du Nouveau-Brunswick et le troisième parlementaire Vert élu au Canada.  M. Coon est chef du Parti Vert du Nouveau-Brunswick depuis 2012.

  1. Coon est membre des Comités permanents des comptes publics, des sociétés de la couronne et de la politique économique.  Il est également membre du Comité d’administration législative et fut membre du Comité spécial sur le changement climatique.

Après un diplôme en science de l’Université McGill en 1978, M. Coon commença une carrière de 32 ans, dont la plupart au Conseil de conservation du Nouveau-Brunswick, comme éducateur, animateur et défenseur dans le domaine de l’environnement.  Il offrit de l’éducation et de la formation en rénovation éco-énergétique et en systèmes individuels de l’énergie renouvelable. À ce sujet, il rédigea une chronique régulière dans le Globe and Mail. Alors qu’il fut directeur des politiques au Conseil de conservation, ses efforts pour protéger l’eau potable aboutirent à la Loi sur l’assainissement de l’eau et le Règlement sur la manutention et l’entreposage des produits pétroliers.  En reconnaissance, l’ONU décerna au Conseil le prix Global 500 pour l’environnement. Plus tard, David reçut le médaillon d’argent aux Prix canadiens de l’environnement en reconnaissance de ses efforts de promotion au niveau provincial et national des politiques d’intérêt public en matière de changement climatique.

  1. Coon est défenseur acharné de la gestion communautaire des ressources naturelles et de l’utilisation des terres.  Il travailla avec les associations des pêcheurs commerciaux pour établir le Conseil des pêches de la Baie de Fundy pour mettre en place une gestion communautaire des pêches.  Grâce à sa collaboration avec le Syndicat national des agriculteurs, le premier club de conservation agricole vit le jour au Nouveau-Brunswick.

Il fut directeur fondateur de la première initiative agricole communautaire au Canada, la Harvest Share Cooperative de Keswick Ridge, et cofonda la Société des terres confiées à la communauté du Nouveau-Brunswick.

Depuis son élection en 2014, David Coon propose des projets de loi d’intérêt privé qui visent la salubrité des aliments locaux, l’expansion de l’agriculture locale, la création d’emplois dans la rénovation éco-énergétique et l’énergie renouvelable, la réduction de l’âge de vote, la protection des citoyens contre les poursuites frivoles et l’enseignement de la réalité des Premières Nations dans les écoles publiques.  Il défend l’accès accru aux services de santé primaire et de santé mentale.

Dans sa circonscription de Fredericton-Sud, M. Coon créa des tables rondes permanentes pour les jeunes et les aînés afin de pouvoir défendre leurs intérêts à l’Assemblée législative.  Il continue de travailler avec les particuliers et les organismes en vue de créer une collectivité vibrante, prospère et durable à Fredericton. M. Coon et son épouse, Janice Harvey, vivent à Skyline Acres et ils ont deux filles.

 

Showing 1 reaction

Nos principes

> Non-Violence

Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

>Autodétermination et citoyenneté

Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

>Justice sociale et égalité

Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

>Démocratie participative

Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

>Autonomie locale

Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

>Droits et responsabilités écologiques

Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

Signe administratif