Les Verts ont un programme chargé pour l’Assemblée législative

FREDERICTON – « Alors que le gouvernement dit qu’il n’a que quelques projets de loi à adopter lorsque nous reprendrons la session législative du printemps, les Verts ont un programme chargé », déclare le chef du Parti vert et député de Fredericton-Sud, David Coon.

Le caucus des Verts a trois projets de loi en attente de deuxième lecture et quatre motions en attente de débat :

Projet de loi 7 : Assurer un accès équitable aux marchés du bois pour les propriétaires de boisés privés et interdire la vaporisation de glyphosate sur les terres publiques.
Projet de loi 31 : Améliorer le système d’assistance sociale pour répondre aux besoins des bénéficiaires.
Projet de loi 35 : Interdire la pratique de la thérapie de conversion au Nouveau-Brunswick.

Motion 37: Rendre publics les documents relatifs à la réforme proposée des soins de santé.
Motion 38: Envoyer la réforme des soins de santé à un comité législatif multipartite.
Motion 39: Augmenter les taux d’aide sociale et mettre en place un projet pilote de revenu garanti.
Motion 40: Donner au ministère de l’Agriculture, de l’Aquaculture et de la Pêche le mandat de la souveraineté alimentaire et de la sécurité alimentaire et changer le nom du ministère pour refléter ce mandat. 

Alors que la pandémie COVID-19 se poursuit, le caucus vert a travaillé sur trois projets de loi supplémentaires et quatre motions débattables pour s’assurer que le Nouveau-Brunswick et les Néo-Brunswickois puissent sortir de cette crise plus forts que jamais.  Ces projets de loi seront déposés au cours des 4 semaines proposées pour la session de printemps.

Projet de loi : Renforcer le système alimentaire local.
Projet de loi : Interdire les travailleurs de remplacement pendant les grèves.
Projet de loi : Modifier la loi sur l’éducation pour y inclure l’enseignement des langues autochtones.

Motion : Exhorter le gouvernement à soutenir la modernisation des bâtiments et à adopter les énergies renouvelables.
Motion : Exhorter le gouvernement à se procurer 10 % de ses biens et services au niveau local.
Motion : Interdire l’octroi de subventions et de prêts aux entreprises qui abritent leurs revenus dans des paradis fiscaux.
Motion : Interdire la propriété croisée des entreprises médiatiques et non médiatiques.

Alors que l’Assemblée législative tiendra toutes ses séances en personne, le caucus des Verts a plaidé en faveur du système hybride adopté par la Chambre des communes qui utilise la vidéoconférence en combinaison avec des membres dans la Chambre, pour mener les affaires législatives.

« Nous devons adopter des stratégies et des technologies qui permettent aux députés de faire notre travail législatif, que ce soit en personne à l’Assemblée législative ou en ligne », a déclaré Mme Mitton. « Nous avons vu des affaires gouvernementales menées en ligne à Ottawa et ailleurs, donc nous savons que cela peut se faire. Nous devons mettre cela en place pour que l’Assemblée législative puisse faire le plus de travail possible, même en cas de pandémie ».

– 30 –

Nos principes

>Droits et responsabilités écologiques

Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

>Autonomie locale

Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

>Démocratie participative

Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

>Justice sociale et égalité

Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

>Autodétermination et citoyenneté

Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

> Une culture de la paîx et du respect

Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

Signe administratif