Garth Farquhar choisi candidat du Parti vert dans Carleton-Victoria

12 MAI 2014

Le 27 mai, Garth Farquhar a été choisi candidat du Parti vert dans Carleton-Victoria lors d’une assemblée de mise en candidature à Perth-Andover. Garth Farquhar a annoncé qu’il cherchera à se faire élire comme candidat du Parti vert dans la circonscription de Carleton-Victoria.  Monsieur Farquhar est propriétaire et gère Tobique Log Homes, une entreprise qu’il a fondée en 1984. Depuis 2010, il gère une ferme et un boisé qui appartient à sa famille depuis 138 ans. Farquhar habite Upper Kintore avec sa femme Jackie. Ils ont quatre filles et cinq petits-enfants. Il est né à Perth.

Diplômé de l’école secondaire régionale Victoria, M. Farquhar a obtenu un baccalauréat en génie civil et un baccalauréat en administration de l’UNB.

Actif dans sa collectivité et dans son église, M. Farquhar est président de la Scotch Colony Brotherhood et trésorier de l’anniversaire de la Scotch Colony et du comité de son livre d’histoire. Depuis 1999, il a servi comme greffier de la charge pastorale d’Andover Kincardine de l’Église unie du Canada.

« Je me soucie particulièrement du type d’avenir que nous léguons à nos familles, à nos collectivités et à notre province, c’est pourquoi je veux participer aux solutions que proposent le Parti vert du Nouveau-Brunswick pour nous placer sur la voie de la durabilité, » déclare M. Farqhuar

    Nos principes

    >Droits et responsabilités écologiques

    Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

    >Autonomie locale

    Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

    >Démocratie participative

    Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

    >Justice sociale et égalité

    Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

    >Autodétermination et citoyenneté

    Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

    > Une culture de la paîx et du respect

    Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

    Signe administratif