Le chef des Verts veut que le premier ministre convoque un sommet d’urgence

1 MARS 2013

Le chef du Parti vert David Coon demande au premier ministre Alward de convoquer un sommet d’urgence des premiers ministres des Maritimes afin de créer un front commun aux attaques incessantes de Stephen Harper au tissu social des Maritimes

« Les dernières révélations d’une réduction de 60% aux services de transport ferroviaires de VIA vont sonner le glas à notre liaison ferroviaire pour voyageur avec le Canada qui avait été une des premières conditions pour notre union avec le Canada, » rappelle Coon. « Et cela à la suite des changements cruels au système d’assurance emploi et aux ravages à notre système de protection environnemental avec les projets de loi C-38 et C-45, qui laissent chacun de nos lacs et de nos cours d’eau navigables au Nouveau-Brunswick sans protection exceptée pour la partie inférieure du fleuve Saint-Jean, et de son mépris flagrant à son devoir de consulter les Premières nations. »

« Il est temps que le premier ministre Alward prenne position. Est-il avec Harper ou avec la population du Nouveau-Brunswick?» se demande Coon.

Nos principes

>Droits et responsabilités écologiques

Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

>Autonomie locale

Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

>Démocratie participative

Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

>Justice sociale et égalité

Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

>Autodétermination et citoyenneté

Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

> Une culture de la paîx et du respect

Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

Signe administratif