Noms de la coprésidente et du coprésident de la campagne du Parti vert annoncés

30 JUIN 2014

Fredericton - Aujourd'hui lors d'une conférence de presse à Fredericton, le chef du Parti vert David Coon a présenté les coprésidents de la campagne électorale de son parti. Il s'agit de Marilyn Merritt-Gray et de Kevin Arseneau de Ste Rosette-de-Robertville.

« Je suis honoré que Marilyn et Kevin aient accepté de coprésider la campagne électorale du Parti vert, » a déclaré le chef du Parti vert David Coon. « Ensemble, ils forment une équipe formidable qui rassemble d'impressionnante expériences avec la passion pour ce qui deviendra une campagne historique. Cette fois, les Néobrunswickois ont une véritable occasion de voter pour un parti guidé par des principes clairs qui regarde vers l'avenir et non vers le passé et qui pense à long terme pour trouver des solutions aux défis auxquels fait face notre province, » résume Coon.

Marilyn Merritt-Gray est une praticienne expérimentée en santé mentale qui est reconnue pour ses recherches et ses publications dans divers domaines de la santé mentale, dont l'abus de femme et la santé de la famille. Elle apporte sa considérable expérience politique à la campagne après avoir contribué dans le passé comme directrice de campagne locale, coordonnatrice du recrutement des candidats et présidente du caucus provincial des femmes du NPD.

De son côté, Kevin fait partie des « Tops 30 jeunes acadiens à surveiller en 2014 » selon l'Acadie Nouvelle. Il apporte sa grande expérience en politique étudiante ayant servi comme président de la Fédération des étudiants et des étudiantes du Centre universitaire de Moncton (FEECUM). Il a aussi fondé et gère une entreprise de tourisme aventure tout en finissant ses études en éducation à l'UdeM.

Nos principes

>Droits et responsabilités écologiques

Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

>Autonomie locale

Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

>Démocratie participative

Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

>Justice sociale et égalité

Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

>Autodétermination et citoyenneté

Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

> Une culture de la paîx et du respect

Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

Signe administratif