Chef du Parti vert David Coon joindra le Premier ministre Gallant dans la délégation Canadienne à la conférence Paris Climat 2015

24 NOVEMBRE 2015

Fredericton – David Coon, député de Fredericton sud et chef du Parti vert du Nouveau-Brunswick, se joint à la délégation canadienne du Premier ministre Brian Gallant afin de participer à la 21e Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (Paris Climat 2015). Cette conférence doit aboutir à un accord international sur le climat qui permettra de maintenir le réchauffement global en deçà de 2°C.

« Cette conférence présente une opportunité d’apprentissage importante pour le Premier ministre Brian Gallant, puisqu'il pourra observer directement comment les différents gouvernements procèdent afin d'effectuer une transition vers les énergies renouvelables. Nous devons créer des emplois durables et des économies solides.» explique M. Coon. « Nous devons commencer cette transition aujourd’hui et nous devons promouvoir davantage les initiatives courantes au Nouveau-Brunswick dans le développement de la construction écologique, des réseaux électriques intelligents, des biosciences et des technologies propres. »

M. Coon ​possède plus de 25 années d’expérience en matière de politiques reliées aux changements climatiques. Il a fait parti de la délégation du Premier ministre du Nouveau-Brunswick au Sommet de Québec sur les changements climatiques en avril 2014. Il est l'ancien président du Réseau Action Climat et il a joué un rôle important dans la création du plan d'action sur le climat au Nouveau-Brunswick de 2006 à 2012. De plus, il a publié la première note d’information au sujet des changements climatiques au Canada en 1992.

En 1994, il a contribué au développement du Premier Plan d'Action Climatique du Canada et il a également contribué à la création de la stratégie climatique de la conférence des gouverneurs de la Nouvelle-Angleterre regroupant les premiers ministres de l'est du Canada en 2001. En 2002, M. Coon a reçu la médaille d’argent des Prix canadiens de l’environnement pour son travail visant les politiques d’intérêt public en matière de changements climatiques. En 2005, il a participé à la Conférences des Nations Unies sur les changements climatiques COP11 à Montréal, présidé par Stéphane Dion.

« Je suis heureux de collaborer avec notre Premier ministre dans les jours à venir. Il a l’opportunité de placer le Nouveau-Brunswick sur l'échiquier canadien afin d'en faire un leader sur le plan environnementale et en matière de développement durable »

Nos principes

>Droits et responsabilités écologiques

Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

>Autonomie locale

Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

>Démocratie participative

Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

>Justice sociale et égalité

Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

>Autodétermination et citoyenneté

Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

> Une culture de la paîx et du respect

Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

Signe administratif