Le chef du Parti vert répond au discours du Trône

3 DÉCEMBRE 2014

(FREDERICTON, N.-B) Le chef du Parti vert et député de Fredericton-sud David Coon affirme qu'il se réjouit à la perspective de proposer un ordre du jour positif pour le Nouveau-Brunswick après la publication du discours du Trône aujourd'hui.

« Nous avons des problèmes très sérieux à régler au nom de la population du Nouveau-Brunswick, c'est pourquoi à titre de législateurs nous devons trouver de nouvelles façons de travailler ensemble pour servir la population dans l'intérêt du plus grand nombre, et non d'une minorité. Les gens ne veulent plus tolérer la partisanerie mesquine qui a entravé le progrès de notre province depuis beaucoup trop longtemps, » rappelle M. Coon.

Le chef du Parti vert signale qu'il est temps de fonder une nouvelle économie pour créer des emplois verts, tout en abordant de front les problèmes sociaux croissants afin que l'ensemble des Néobrunswickois puisse vivre des vies décentes avec dignité.

« Un millier d'emplois peut être créé en établissant des objectifs clairs pour l'efficacité thermique de nos maisons et de nos entreprises. Le secteur des services d'efficacité énergétique va créer des emplois verts, diminuer les couts de la vie pour les familles du Nouveau-Brunswick et réduire en même temps notre empreinte de carbone, » explique M. Coon.

Coon soutient qu'une priorité doit être accordé à la promotion des droits des enfants et des jeunes en fournissant un accès universel aux occasions d'apprentissage préscolaire, à un accès accru à l'éducation alternative et aux interventions précoces pour enrayer le cycle de la violence et des abus.

Le chef du Parti vert dit que lorsque le discours du Trône a frappé une note positive et contient plusieurs initiatives importantes, il faut contenir plus de détails concernant comment le gouvernement s'attend à lutter contre la pauvreté, améliorer l'accès aux soins de santé, aborder la durabilité environnementale et de faire progresser la qualité de vie des enfants.

« Si les enfants sont notre priorité, les dépenses du gouvernement doivent tenir compte de cela dès le premier jour. Les sages-femmes peuvent fournir une continuité des soins pour les nourrissons et les nouvelles mamans qui ne sont pas offerts par des obstétriciens. Les infirmières de santé publique auraient la capacité de fournir du soutien aux parents qui en ont besoin s'ils avaient les ressources pour le faire. Les parents isolés pourraient aller au travaille si les services de garde et de transport en commun fiables étaient disponibles. En outre, la santé des enfants serait mieux servie si nous éliminions les risques environnementaux. Nous savons ce qu'il faut faire et nous avons maintenant besoin de la volonté politique pour donner priorité au bien-être des enfants, » déclare le chef du Parti vert.

− 30 −

Nos principes

>Droits et responsabilités écologiques

Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

>Autonomie locale

Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

>Démocratie participative

Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

>Justice sociale et égalité

Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

>Autodétermination et citoyenneté

Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

> Une culture de la paîx et du respect

Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

Signe administratif