Le parti Vert créerait un ministère pour promouvoir le développement de l’économie rurale

Le chef du parti Vert s’est joint à des fermiers locaux et à des travailleurs forestiers pour dévoiler son plan de protection rurale.

« Pour trop longtemps, les administrations provinciales successives ont poursuivi le développement économique à partir de Fredericton, en dégradant nos ressources naturelles partout dans la province et en distribuant de gros cadeaux aux entreprises profitables, » rappelle Coon. « Je suis fier d’affirmer qu’une administration Verte renverserait complètement cette pratique, — ce sont nos terres et nos forêts qui doivent être protégées. Cessons de faire cadeau de nos ressources naturelles, et rendons du financement disponible aux petites et moyennes entreprises, investissons dans les économies locales. »

Coon affirme que les plans du parti Vert pour accroitre l’agriculture durable et pour déployer une stratégie d’alimentation locale avec des cibles d’expansion audacieuses permettront d’augmenter la production d’alimentation locale en remplaçant des importations.

« Pour accroitre l’économie locale, nous utilisons les talents et les ressources que nous avons ici et arrêtons de les donner, » mentionne Coon. « Les forêts de la Couronne — celles qui sont gérées par l’administration provinciale — sont une fiducie d’intérêt public, et doivent être gérées de telle sorte qu’elles respectent les obligations des traités avec les Premières nations, qu’elles fournissent des revenus durables et des occasions économiques aux collectivités dépendantes de la forêt tout en maintenant l’intégrité écologique de la forêt. »

Pour protéger et augmenter la croissance des collectivités rurales, le programme électoral du parti Vert inclut les engagements suivants :

  • Consolider les diverses agences de développement économique dans un ministère des Collectivités et du Développement rural.
  • Simplifier la mise en œuvre d’un Fonds d’investissement en développement économique communautaire et le rendre éligible aux investissements des REER et des CÉLI — pour faciliter l’accès aux investissements dans les entreprises locales.
  • Déployer une stratégie d’alimentation locale avec des cibles mesurables.
  • Déployer une stratégie d’une économie biologique — bioénergies, bioplastiques, et biochimie — qui utiliserait d’une manière durable les ressources de nos forêts, de nos fermes et de nos pêches, y inclut leurs déchets de transformation.
  • Augmenter le tourisme dans la province en maintenant et restaurant les ponts couverts et les traversiers.
  • Annuler immédiatement les contrats forestiers de 25 ans signés par l’administration Alward en 2014, et reconsidérer le bois mou des lots boisés privés comme source de principale primaire d’approvisionnement des usines à papier.
  • Accorder aux fermiers plus de pouvoirs sur le marché en appuyant les coopératives de marketing et les systèmes de gestion de l’offre et en appuyant les occasions d’éducation et de formation aux nouveaux fermiers.

Le programme électoral complet se retrouve ici : https://indd.adobe.com/view/bed666ce-15d5-472c-ae5b-a9158e7f5e56

— 30 —

Renseignements pour les médias : Shannon Carmont
506.440.4980
shannon.carmont@greenpartynb.ca

Nos principes

>Droits et responsabilités écologiques

Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

>Autonomie locale

Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

>Démocratie participative

Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

>Justice sociale et égalité

Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

>Autodétermination et citoyenneté

Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

> Une culture de la paîx et du respect

Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

Signe administratif