MESSAGE POUR LA JOURNÉE DES DROITS DE L’HOMME

10 DÉCEMBRE 2015

Fredericton – David Coon, député de Fredericton-Sud et chef du Parti vert du Nouveau-Brunswick, a fait la déclaration suivante pour souligner la Journée des droits de l’homme en ce jeudi 10 décembre :

« La Journée des droits de l’homme marque le 67e anniversaire de l’adoption de la Déclaration universelle des droits de l’homme.

Aujourd’hui est un jour de réflexion sur toutes les réalisations des divers mouvements de défense des droits civils au cours des sept dernières décennies. Nous avons accompli beaucoup dans notre société et nous pouvons en être fiers.

Aujourd’hui est un jour pour regarder autour de nous et constater les derniers préjugés et jugements qui empêchent les gens de jouir de la dignité qu’ils méritent. En particulier, les membres de la communauté transgenre du Nouveau-Brunswick, dont les besoins médicaux ne sont pas reconnus, sont obligés de vivre sous le joug de la dépression et de l’anxiété imposé par le gouvernement. Aujourd’hui, nous réfléchissons à la façon dont nous pouvons évoluer et changer.

Aujourd’hui est aussi un jour pour nous projeter dans le temps et imaginer un monde où tous les humains jouissent de la même dignité et des mêmes droits énoncés il y a 67 ans dans la déclaration des droits de l’homme. Ce monde est à notre portée, et j’ai l’intention de contribuer à assurer cet avenir pour les générations futures. »

    Nos principes

    >Droits et responsabilités écologiques

    Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

    >Autonomie locale

    Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

    >Démocratie participative

    Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

    >Justice sociale et égalité

    Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

    >Autodétermination et citoyenneté

    Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

    > Une culture de la paîx et du respect

    Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

    Signe administratif