Les données annuelles inadéquates fournies par les ministères empêchent l'efficacité du comité

Fredericton — Le Comité des comptes publics débute deux semaines d’audiences publiques pour donner suite aux recommandations de la vérificatrice générale et examiner les dépenses des ministères. David Coon, chef du Parti vert et député de Fredericton Sud, est préoccupé par le fait que les ministères fournissent peu de détails au comité.

«Dans ma préparation en tant que membre du Comité des comptes publics, j'ai été étonné de constater à quel point les rapports des ministères manquaient de détails », a déclaré Coon.

«Nous avons besoin d'informations suffisantes pour évaluer si les ministères dépensent leur argent de manière efficace avec un minimum de coûts pour atteindre leurs objectifs. Les rapports annuels des dernières années sont totalement inadéquats. J'ai soulevé mon inquiétude devant les sous-ministres l'année dernière et il est claire que rien n`a changé. »

En 2013/2014, les ministères ont commencé à utiliser un nouveau style de rapport qui a progressivement réduit les informations contenues dans les rapports annuels.

"C'est un problème sérieux", a expliqué M. Coon «Le public est très préoccupé par la responsabilisation et du gaspillage du gouvernement. Le seul comité ayant pour mandat d'aborder ces questions est le Comité des comptes publics; donc, il doit avoir l’information suffisante afin de faire son travail. Je proposerai à notre comité de suggérer à l'Assemblée législative qu'elle exige un rapportage adéquat des ministères».

    Nos principes

    >Droits et responsabilités écologiques

    Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

    >Autonomie locale

    Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

    >Démocratie participative

    Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

    >Justice sociale et égalité

    Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

    >Autodétermination et citoyenneté

    Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

    > Une culture de la paîx et du respect

    Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

    Signe administratif