Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté

17 OCTOBRE 2012

Le Parti vert du Nouveau-Brunswick souligne la Journée internationale pour l'élimination de la pauvreté tenue chaque 17 octobre tel qu'établi par l'Organisation des Nations Unies. « Le thème de la Journée en 2012 est "Mettre fin à la violence de la misère". Cela nous rappelle que la pauvreté tue plus d'enfants et d'adultes que n'importe quelle guerre.

«Le Parti vert du Nouveau-Brunswick en collaboration avec le Parti vert fédéral est le seul parti à vouloir éliminer la pauvreté grâce à un revenu de subsistance garanti », a rappelé le chef du Parti vert du Nouveau Brunswick, David Coon.

« Le 17 octobre est l'occasion d'entendre les préoccupations des personnes vivant dans la pauvreté. Le Parti Vert félicite le Front commun pour la justice sociale du Nouveau-Brunswick pour avoir organisé leur quatrième Sommet sur la pauvreté à Bathurst aujourd'hui et à Moncton samedi. Le Front Commun est sur la première ligne du combat contre la pauvreté.

Selon David Coon, chef du Parti vert du Nouveau Brunswick, éliminer la pauvreté est un objectif collectif, et à ce titre, un leadeurship politique est absolument nécessaire.

Par sa résolution 47/196 adoptée le 22 décembre 1992, l'Assemblée générale des Nations Unies déclaré le 17 octobre Journée internationale pour l'élimination de la pauvreté et a invité tous les états à consacrer cette journée, en fonction de leur contexte national, à la présentation et à la promotion d'activités concrètes visant à éliminer la pauvreté et la misère.

Nos principes

>Droits et responsabilités écologiques

Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

>Autonomie locale

Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

>Démocratie participative

Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

>Justice sociale et égalité

Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

>Autodétermination et citoyenneté

Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

> Une culture de la paîx et du respect

Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

Signe administratif