Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l'Holocauste

25 JANVIER 2016

Fredericton – David Coon, député de Fredericton-Sud et chef du Parti vert du Nouveau-Brunswick, a fait la déclaration suivante pour souligner la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l'Holocauste en ce mercredi 27 janvier :

« Il est impératif que, en tant que gens du Nouveau-Brunswick, nous prenions position aujourd’hui contre l’antisémitisme et la haine fondée sur la race ou l’ethnie alors que nous nous souvenons des victimes et des survivants de l’Holocauste.

Je n’oublierai jamais l’été où j’ai appris, jeune adolescent, la signification des chiffres tatoués sur le bras de certaines des femmes dans notre quartier. Ces tatouages représentaient leur numéro d’ordre d’un camp de concentration. Il s’agissait de femmes qui avaient survécu aux camps de la mort et qui portaient les marques rappelant la haine qui a abouti à l’Holocauste.

Nous devons nous rappeler qu’une telle haine persiste de nos jours. Je demande à tous les gens du Nouveau-Brunswick de réfléchir à la déclaration faite par Ban Ki-Moon, secrétaire général des Nations Unies :

« La violence et les préjugés dont nous sommes témoins chaque jour sont un brutal rappel du chemin qui reste à parcourir pour ce qui est de faire respecter les droits de l’homme, prévenir les génocides et défendre les valeurs humanistes que nous partageons. Il nous faut redoubler d’efforts afin d’éradiquer les racines profondes de la haine et de l’intolérance. Ensemble, les peuples du monde entier doivent rompre le cercle de la discorde et bâtir un monde dans lequel règnent la tolérance et le respect mutuel. »

Nos principes

>Droits et responsabilités écologiques

Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

>Autonomie locale

Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

>Démocratie participative

Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

>Justice sociale et égalité

Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

>Autodétermination et citoyenneté

Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

> Une culture de la paîx et du respect

Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

Signe administratif