Infolettre de juillet 2020

Bonne Fête du Canada !

Nos meilleurs vœux à tous nos membres pour la Fête du Canada de la part du Conseil provincial du Parti vert du Nouveau-Brunswick, de notre chef, des députés provinciaux, du personnel et des bénévoles. 

Faits marquants de notre première AGA virtuelle

Dû à la COVID-19, il a fallu organiser notre AGA de façon virtuelle et beaucoup d’entre vous étiez curieux de savoir à quoi elle ressemblerait. Le sondage mené après l’AGA nous indique que la majorité était satisfaite du compromis en ligne et de sa réalisation, 95 % estimant que leur participation en avait valu la peine. Étant bien conscient que le format n’était pas parfait pour des discussions, nous avons bien pris note de vos commentaires et suggestions pour l’améliorer si nous devons procéder de la même façon l’an prochain.

Sans surprise, le rapport de notre Chef David Coon était le fait marquant pour plusieurs. Un autre fait marquant a été l’adoption de cette résolution par l’Assemblée : En réponse au meurtre de Chantel Moore et à la mort de Brady Francis, l'Assemblée générale annuelle du Parti vert du Nouveau-Brunswick soutient l'appel des chefs de la Première nation Wolastoqey demandant au gouvernement du Nouveau-Brunswick d'ouvrir une enquête sur le traitement des peuples autochtones par le système judiciaire de la province. Vous pouvez consulter le communiqué de presse acheminé aux médias.

Nouvelle des associations

Le récent webinaire de l'Association Fredericton Sud du Parti Vert sur le Revenu minimum garanti est maintenant disponible en vidéo. Vous pouvez regarder la vidéo ici (disponible en anglais seulement). Le webinaire présente une discussion avec le député provincial et chef du Parti vert David Coon et des experts sur le sujet, dont un photographe qui a documenté les effets sur les bénéficiaires du revenu garanti. 

Nouvelles des députés verts

Nos députés verts ont été très occupés à l'Assemblée législative en juin. Voici quelques réalisations et actions clés. Pour plus d'informations, cliquez sur le titre.

Le caucus des Verts présente un guide pour la reprise post COVID-19 

Le caucus des Verts a publié un ensemble de 9 principes qui devraient tracer la voie de la relance au Nouveau-Brunswick à la suite de la mise en pause par la COVID-19.

« Nous ne pouvons pas retourner à l’ancien normal » selon David Coon, le chef du Parti vert et député de Fredericton-Sud. « Ces principes orienteront notre évaluation des initiatives gouvernementales ainsi que l’élaboration de nos propositions afin d’aider la population et les entreprises locales à survivre à court-terme et à prospérer à long-terme.   

Le projet de loi sur l’enseignement des langues autochtones proposé par la députée Verte Megan Mitton rendu à l’étape de la deuxième lecture

Le projet de loi déposé par Megan Mitton aurait pour effet d’inclure l’enseignement des langues autochtones dans le programme des écoles publiques. 

 « Les langues autochtones ont été systématiquement, des générations durant, attaquées dans le système des écoles résidentielles pour être ensuite ignorées dans le système scolaire. Il est grand temps de commencer à démanteler le racisme systémique qui est responsable de la disparition de la langue » a déclaré la députée Mitton, critique en éduction pour le Parti vert. Le projet de loi est maintenant renvoyé au Comité permanent de politique économique pour une étude plus approfondie et d'éventuels amendements, prévus pour juillet.

Le député vert Kevin Arseneau dépose un projet de loi pour interdire les briseurs de grève

Kevin Arseneau, député de Kent-Nord, a déposé un projet visant à modifier la Loi sur les relations industrielles jeudi. Le projet de loi vise à interdire le recours aux travailleurs de remplacement pendant une grève ou un lock-out, et s’inspire de la législation en vigueur en Colombie-Britannique. « Comme nous l’avons vu avec la situation récente au site d’enfouissement d’Allardville, le recours à des travailleurs de remplacement au Nouveau-Brunswick est un gros problème », explique Arseneau. « Le recours à ces travailleurs diminue le pouvoir de négociation des travailleurs syndiqués et est contraire au principe des négociations de bonne foi. »

Les Verts déposent un projet de loi en faveur de la sécurité alimentaire

Kevin Arseneau, critique en matière d’agriculture et député de Kent-Nord, a déposé un projet de loi qui vise à bâtir et à maintenir au Nouveau-Brunswick une industrie alimentaire durable et auto-suffisante.

« La pandémie de la COVID-19 a souligné la nécessité d’être capable de produire ici des aliments en quantités suffisantes pour nourrir la population du Nouveau-Brunswick », a déclaré M. Arseneau. « Nous ne produisons que 8% des fruits et légumes que nous consommons. Nous devons faire mieux ».

Le chef du Parti vert réclame des investissements dans l’énergie verte et des emplois verts

Le chef du Parti vert et député de Fredericton Sud, David Coon, a déposé aujourd’hui une motion exhortant le gouvernement à promouvoir et à développer des emplois dans les domaines de l’énergie renouvelable, de l’efficacité énergétique et du transport public.

« Nous ne pouvons pas nous isoler de la crise climatique comme nous le faisons pendant cette pandémie », a déclaré M. Coon. « La pandémie COVID-19 nous a donné une occasion unique de procéder à des changements innovateurs dans notre économie. Il est donc temps de relancer une économie du Nouveau-Brunswick qui soit durable, résiliente et qui procure aux gens des emplois bien rémunérés ». 

La députée verte dépose une motion pour offrir des meilleurs supports aux travailleurs et travailleuses

Megan Mitton, députée de Memramcook-Tantramar, a déposé une motion exhortant le gouvernement à accroître la protection des travailleur.euse.s non syndiqué.e.s en leur donnant accès à au moins cinq journées de maladie payées, avec dix journées supplémentaires lors de situations d’urgence telles qu’une pandémie; porter le salaire minimum à 15 $ l’heure au cours des deux prochaines années; et veiller à ce que tous les employé.e.s reçoivent une rémunération des heures supplémentaires égale à une fois et demie leur salaire. « La pandémie de COVID a clairement démontré que nos travailleurs essentiels, qui gagnent souvent un salaire minimum et n’ont pas accès à des congés de maladie payés, sont sous-évalués », explique Mitton.

Le député Kevin Arseneau dépose une motion pour contrer la concentration de la propriété des médias

Kevin Arseneau, député de Kent-Nord, a déposé une motion visant à mettre fin à la concentration de la propriété des médias au Nouveau-Brunswick. « Un paysage médiatique libre, compétitif et diversifié est absolument essentiel au bon fonctionnement de la démocratie », a déclaré Arseneau. « Le niveau de concentration des médias dans cette province est sans précédent dans le reste du monde développé ». À l’heure actuelle, tous les quotidiens de langue anglaise du Nouveau-Brunswick appartiennent à Brunswick News qui détient également 71% des hebdomadaires de la province. 

Déclaration du chef du Parti Vert David Coon sur le vote du projet de loi 11

S’abstenir de voter sur la suppression de l’exemption parentale de notre loi sur la vaccination obligatoire n’est pas une décision que notre caucus a prise à la légère. Nous ne sommes pas opposés à la suppression de l’exemption parentale de notre loi sur la vaccination obligatoire pour les élèves s'il est démontré que son utilisation met en danger la santé des élèves. La décision doit être prise sur la base de faits probants, car les conséquences sont que certains enfants seraient interdits d’accès à l’école. Aucune justification n’a été fournie. En fait, le ministre de l'éducation a déclaré à la commission chargée d'étudier le projet de loi qu'il ne s'agissait pas de santé publique, qu'il ne s'agissait pas des taux de vaccination actuels dans les écoles publiques et que ça n'a jamais été le cas.

Lisez " Les raisons de mon abstention sur le projet de loi 11 " du chef du Parti vert David Coon, également publié en tant que commentaire invité dans les journaux Brunswick News.

***

L'Assemblée législative est suspendue jusqu'au 15 septembre. Certains travaux en comité se poursuivront pendant l'été. Bien entendu, David Coon, Megan Mitton et Kevin Arseneau continuent de travailler au nom de leurs électeurs et de tous les Néo-Brunswickois. Les députés et le personnel sont au travail même si les bureaux de circonscription sont temporairement fermés aux réunions en personne. Cliquez ici pour voir comment entrer en contact avec eux.

Information sur la COVID-19 

Pour obtenir les informations les plus récentes et les plus précises, consultez les pages COVID-19 du Gouvernement du Canada et du Gouvernement du Nouveau-Brunswick.

/var/folders/sm/83nm5zsj1qz66rxcrthwl9980000gn/T/com.microsoft.Word/WebArchiveCopyPasteTempFiles/Screenshot_%2863%29.png?1481902419

Restez en sécurité. Soyez forts.
Parti Vert du Nouveau-Brunswick
403, rue Regent, bureau 102,
Fredericton, NB, E3B 3X6
Bureau: (506) 447-8499

Nos principes

>Droits et responsabilités écologiques

Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

>Autonomie locale

Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

>Démocratie participative

Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

>Justice sociale et égalité

Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

>Autodétermination et citoyenneté

Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

> Une culture de la paîx et du respect

Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

Signe administratif