L’ASSEMBLÉE LÉGISLATIVE DOIT ADOPTER UN CALENDRIER PARLEMENTAIRE

12 OCTOBRE 2016

Fredericton – David Coon, chef du Parti vert du Nouveau-Brunswick et député de Fredericton-Sud, demande au gouvernement de présenter un ordre sessionnel lorsque la 58e législature reprendra ses travaux en novembre à l’occasion de sa troisième session pour permettre aux parlementaires de convenir d’un calendrier fixant les jours de séance et les réunions de comités.

« L’année dernière, au début de notre deuxième session, le leader parlementaire du gouvernement a établi un calendrier qui suivait le schéma habituel de trois semaines de séance et d’une semaine à l’extérieur de la Chambre, a dit M. Coon. Une semaine plus tard, le gouvernement a publié sans consultation un communiqué qui a bousculé le calendrier, ne prévoyant que cinq semaines de travaux à la Chambre pour les trois mois suivants. Cela a nui au bon fonctionnement de l’Assemblée. »

L’Assemblée législative du Manitoba adopte un calendrier parlementaire afin de prévoir les rencontres de la Chambre et de ses comités au cours de la session parlementaire. C’est l’usage que M. Coon veut voir le Nouveau-Brunswick suivre.

« La population du Nouveau-Brunswick doit savoir quand ses représentants élus siègent à la Chambre et travaillent en comité dans son intérêt ; quant aux simples parlementaires, peu importe leur parti, ils doivent convenir d’un calendrier en fonction duquel ils peuvent planifier leur travail, a déclaré M. Coon. Il s’agit d’une mesure à laquelle tous les partis peuvent sûrement collaborer, au lieu que le pouvoir exécutif l’impose. »

– 30 –

Nos principes

>Droits et responsabilités écologiques

Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

>Autonomie locale

Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

>Démocratie participative

Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

>Justice sociale et égalité

Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

>Autodétermination et citoyenneté

Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

> Une culture de la paîx et du respect

Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

Signe administratif