Les Verts de l’ÎPE entrent dans l’histoire en devenant l’opposition officielle

(Fredericton, 24 avril 2019) – David Coon, le chef du Parti vert du N.-B. et député de Fredericton-Sud félicite Peter Bevan-Baker et les sept autres députés verts pour cette victoire marquante.

« Nous avions prévu que les Verts allaient marquer des points dans les élections d’hier. Former l’opposition officielle pour la première fois dans l’histoire du Canada est un présage d’une nouvelle ère pour la politique canadienne. En tant qu’opposition officielle, les Verts de l’ÎPE formeront un gouvernement en attente. J’en profite pour féliciter le premier ministre élu, Dennis King et pour remercier le premier ministre sortant Wade McLaughlin pour les services rendus au public. Je suis convaincu que les dirigeants sauront trouver dans ce nouveau gouvernement minoritaire des terrains d’entente afin de fournir une bonne gouvernance à la population de l’Île. »

L’Île-du-Prince-Edouard a élu hier 8 députés verts, dont 5 des 6 femmes qui siègeront à l’Assemblée législative. Une élection partielle sera tenue d’ici trois mois afin de combler le siège laissé vacant à la suite du décès du candidat vert, Josh Underhay.

Nos principes

>Droits et responsabilités écologiques

Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

>Autonomie locale

Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

>Démocratie participative

Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

>Justice sociale et égalité

Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

>Autodétermination et citoyenneté

Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

> Une culture de la paîx et du respect

Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

Signe administratif