La stratégie économique du Nouveau-Brunswick devrait être de créer des emplois verts et des entreprises locales

(Saint Jean) Aujourd’hui, le chef du parti Vert David Coon a rendu publique la stratégie de développement économique de son parti, en soulignant que la mission d’un gouvernement devrait être d’aider les collectivités et les entreprises à créer des emplois pour une économie plus verte ici au Nouveau-Brunswick. Le chef du parti Vert affirme qu’un remplacement des dépenses des consommateurs pour des produits et services importés par des produits fabriqués ici au Nouveau-Brunswick créerait 14 000 emplois et ajouterait annuellement 1,8 milliard de dollars à l’économie provinciale. Le programme électorale du parti Vert contient un plan pratique et réalisable qui renforcera les économies locales dans les collectivités rurales et dans nos villes, » signale David Coon, « en somme, un plan qui met fin au débit des subventions gouvernementales à un petit nombre de grandes entreprises. » [Insérer la citation ici] Les points saillants des engagements du parti Vert concernant le développement économique incluent : Redigerer les garanties de prêts et des rémunérations pour soutenir les grandes entreprises profitables vers les entreprises locales ; Développera une stratégie de remplacement des importations pour favoriser la production locale des biens et services essentiels ; Consolidera les agences de développement économique dans un ministère du Développement communautaire et rural. Vous pouvez trouver l’entière programme ici : https://indd.adobe.com/view/bed666ce-15d5-472c-ae5b-a9158e7f5e56 — 30 — Contact média : Shannon Carmont506.440.4980shannon.carmont@greenpartynb.

Plan du Parti Vert pour lutter contre la pauvreté

  Plan du Parti Vert pour lutter contre la pauvreté 31 August 2018 Green Party releases plan to address poverty: Basic Income Guarantee (Fredericton) Party leader David Coon says a Green government would face poverty issues head-on, by replacing inadequate social assistance rates with a basic income guarantee. Coon today released the Green Party commitments to address poverty, saying that inadequate incomes are all too common in New Brunswick, where about 100,000 people live below the poverty line. “Louis J. Robichaud commissioned a task force on social development that recommended a basic income guarantee for New Brunswick back in 1970. The tory government that replaced his, scrapped the recommendation and the Liberals haven’t picked it up since,” said Coon. “Today the Greens build on a proud history of progressive solutions to the challenges we face in New Brunswick.” “New Brunswick will thrive if everyone has the means to fully participate in the economic, social and political life of their cities, towns and rural communities,” said Coon. The Green Party platform commitments to address poverty include: Raising the minimum wage by $1.00 per year to $15.25 per hour, and then index it to inflation, so working people do not have to use food banks to make ends meet. Piloting a Basic Income Guarantee (BIG) program in three regions for three years with the objective of phasing it in over time. Immediately increasing social assistance rates for individuals by 13% for single people and 5% for other recipients, and then index the rates to inflation. The full platform can be found here: https://indd.adobe.com/view/bed666ce-15d5-472c-ae5b-a9158e7f5e56 — 30 — Media Contact: Shannon Carmont506.440.4980shannon.carmont@greenpartynb.ca   31 août 2018 Le Parti vert a publié son plan pour lutter contre la pauvreté : revenue de base garanti (Fredericton) Le chef du Parti vert, David Coon, affirme qu’une administration verte fera face à la dure réalité de la pauvreté en remplaçant les prestations d’assistance sociale inadéquates par une garantie d’un revenu de base. Coon a publié aujourd’hui les engagements du Parti vert pour s’occuper de la pauvreté en constatant qu’il existait beaucoup trop de familles avec des revenus inadéquats au Nouveau-Brunswick où environ 100 000 personnes vivent sous le niveau de la pauvreté. « Le Nouveau-Brunswick va s’épanouir lorsque toute sa population aura les moyens de participer pleinement à la vie économique, sociale et politique de leur ville, cité ou collectivité, » affirme Coon.  « Louis J. Robichaud a établi table de consultation pour étudier le développement sociale en 1970. Les recommandations du groupe incorporaient le revenue de base garanti pour toute famille au N.-B. Le gouvernement conservateur des années suivantes a abandonné les recommandations et les libéraux n’ont jamais repris le dossier pour assurer le bien-être à tous. » a déclaré Coon. « Aujourd’hui le Parti vert du N.-B. est fière de promouvoir les valeurs de justices sociales qui date depuis longtemps dans l’histoire de la province pour développer les solutions aux défis d’aujourd’hui. » Les engagements du Parti vert pour lutter contre la pauvreté comprennent : Augmentera le salaire minimum de 1.00$ par année pour atteindre un taux horaire de 15.25$ et ensuite l'indexera sur le taux de l'inflation afin que les travailleurs et travailleuses ne soient pas obligés de faire appel aux banques alimentaires pour survivre. Mènera dans trois régions pour une période de trois ans un projet pilote de Revenu de base garanti avec l'intention de graduellement l'appliquer à tous. Augmentera immédiatement le taux d'aide sociale de 13% pour les personnes seules et de 5% pour les autres prestataires et par la suite les liera au taux de l'inflation. Le programme complèt peut être trouvée ici :https://indd.adobe.com/view/1b258280-e01c-4d2d-9901-ae57809d0e4a — 30 — Renseignement pour les médias : Shannon Carmont506.440.4980shannon.carmont@greenpartynb.ca CHECK AGAINST DELIVERYSpeech by David Coon, Leader, Green Party of New BrunswickEvent: Launch of Green Party Poverty plank, August 31, 2018 GREEN PARTY POVERTY PLANK SPEECHAUGUST 31 – FREDERICTON YORK OUR PROVINCE WILL NEVER MOVE FORWARD UNTIL WE OVERCOME THE POVERTY THAT WEIGHS SO MANY NEW BRUNSWICKER DOWN. AS NELSON MANDELA SAID, OVERCOMING POVERTY IS NOT A GESTURE OF CHARITY. IT IS THE PROTECTION OF A FUNDAMENTAL HUMAN RIGHT, THE RIGHT TO DIGNITY AND A DECENT LIFE. NEW BRUNSWICK CANNOT THRIVE IF OUR NEIGHBOURS ARE LIVING IN POVERTY – AND 100,000 OF OUR NEIGHBOURS LIVE IN POVERTY. UN TIERS DE CEUX QUI VIVENT EN DESSOUS DU SEUIL DE PAUVRETÉ SONT INCAPABLES DE TRAVAILLER ET REÇOIVENT L’AIDE SOCIALE À DES TAUX QUI SONT PUNITIFS. DEUX TIERS OCCUPENT DES EMPLOIS QUI NE SONT PAS SUFFISAMMENT RÉMUNÉRÉS POUR SUFFIRE À LEURS BESOINS DE BASE. A GREEN GOVERNMENT’S GOAL WOULD BE TO ENSURE THAT EVERYONE HAS ENOUGH INCOME TO ALLOW THEM TO MEET THEIR BASIC NEEDS. WITHIN TEN YEARS, EVERY NEW BRUNSWICKER SHOULD BE LIVING ABOVE THE POVERTY LINE. T0 ACHIEVE THIS GOAL, A GREEN GOVERNMENT WOULD INSTITUTE A BASIC INCOME GUARANTEE. AT ITS SIMPLEST POVERTY IS A LACK OF INCOME TO MEET THE ESSENTIAL NEEDS FOR LIVING. A BASIC INCOME GUARANTEE WILL PROVIDE THAT INCOME. WE WILL PILOT A BASIC INCOME GUARANTEE PROGRAM IN THREE REGIONS FOR THREE YEARS WITH THE OBJECTIVE OF IMPLEMENTING IT ACROSS THE PROVINCE. JUSTE COMME LA SASKATCHEWAN A ÉTÉ LA PIONNIÈRE DU RÉGIME D’ASSURANCE MALADIE DONT NOUS PROFITONS TOUS, LE NOUVEAU-BRUNSWICK VA S’EN INSPIRER POUR LA GARANTIE DU REVENU DE BASE POUR L’ENSEMBLE DU CANADA. IN THE SHORT-TERM, TO MEET IMMEDIATE NEEDS, WE WILL RAISE THE MINIMUM WAGE BY $1.00 PER YEAR TO $15.25 PER HOUR (FROM $11.25/HR), AND THEN INDEX IT TO INFLATION, SO WORKING PEOPLE DO NOT HAVE TO USE FOOD BANKS TO MAKE ENDS MEET. AND WE WILL APPLY THE PAY EQUITY ACT TO PRIVATE WORKPLACES. WE WILL IMMEDIATELY INCREASE SOCIAL ASSISTANCE RATES FOR INDIVIDUALS BY 13% FOR SINGLE PEOPLE AND 5% FOR OTHER RECIPIENTS, AND THEN INDEX THE RATES TO INFLATION. A GREEN GOVERNMENT WILL ELIMINATE THE PUNITIVE RULES THAT PREVENT PEOPLE ON SOCIAL ASSISTANCE FROM GETTING AHEAD, SUCH AS THE PROHIBITION ON SHARING ACCOMMODATION, THE CLAW-BACKS OF CHILD SUPPORT AND PENSIONS, AND THE EXTREME CRITERIA USED TO DETERMINE DISABILITY. WE WILL ELIMINATE THE ANNUAL PREMIUMS FOR THE NEW BRUNSWICK DRUG PLAN FOR INDIVIDUALS EARNING LESS THAN $25,000 AND FAMILIES OF FOUR MAKING LESS THAN $40,000UNE ADMINISTRATION VERTE VA AMÉLIORER L’ACCÈS À DES LOGEMENTS SÉCURITAIRES ABORDABLES EN METTANT EN ŒUVRE DES STRATÉGIES DU LOGEMENT PRIORITAIRE À FREDERICTON, MONCTON, ET SAINT-JEAN, ET OFFRIRA DAVANTAGE DE SUPPLÉMENTS AU LOYER AUX PERSONNES PLUTÔT QU’AUX LOCATEURS.EXPAND THE SCOPE AND BUDGET OF LEGAL AID SERVICES TO BE COMPARABLE WITH WHAT IS OFFERED IN NOVA SCOTIA. WE WILL REDUCE THE PAPERWORK REQUIRED TO ACCESS PUBLIC SERVICES THROUGH THE DEPARTMENTS OF SOCIAL DEVELOPMENT AND POST-SECONDARY EDUCATION, TRAINING, AND LABOUR. AS MOBILITY IS ONE OF THE MAIN BARRIERS TO GAINING AND KEEPING EMPLOYMENT, ACCESSING AFFORDABLE HOUSING, AND PARTICIPATING IN THE COMMUNITY, ESPECIALLY IN RURAL AREAS, A GREEN GOVERNMENT WILL TREAT PUBLIC TRANSPORTATION AS A PUBLIC SERVICE TO BE ACCESSIBLE AND AFFORDABLE THROUGHOUT THE PROVINCE. AS SOCIAL ENTERPRISES THAT PROVIDE DIRECT SUPPORT TO PEOPLE IN POVERTY HAVE PROVEN THEIR CAPACITY TO HELP PEOPLE ATTACH TO THE WORKFORCE, WE WILL INCREASE FUNDING TO THE ORGANIZATIONS THAT INITIATE THEM. WE MUST REMOVE THE YOKE OF POVERTY FROM NEW BRUNSWICK. OUR FUTURE DEPENDS ON IT. A BASIC INCOME GUARANTEE AND THE OTHER MEASURES IN OUR PLATFORM WILL DO SO. THANK YOU / MERCI BEAUCOUP *NOTE: Statistics Canada’s 2015 Market Basket Measure of New Brunswick’s poverty line ranges from $18K-$20K for singles, $25K-27K for a family of 2, $30K-$34K for a family of 3 and $35K-$39K for a family of four, depending on location.

Les Verts s’engagent à reformer les soins de santé en système communautaire et à annuler la privatisation des soins extramuraux

Sackville – Le chef du parti Vert a dit qu’une administration verte mettra en place un système de soins de santé communautaire qui pourra mieux se consacrer aux besoins des citoyens et des prestataires de soins au lieu d’aux profits des grandes sociétés privées. Coon a dévoilé aujourd’hui les engagements de son parti pour une réforme des soins de santé, en soulignant que les politiques de santé devraient être guidées par des citoyens engagés, avec un nouvel accent sur la prévention des maladies, avec un plus grand nombre de centres de soins de santé, des temps d’attente réduits pour les soins essentiels et avec la création immédiate de 40 nouveaux postes d’infirmières-praticiennes dans la province. « Nous avons tous constaté le déclin de notre système public des soins de santé, que ce soit par expérience personnelle des salles d’urgence congestionnées ou des longues périodes d’attente pour consulter un médecin de famille ou pour obtenir des soins spéciaux pour nos parents ou grands-parents vieillissants.  Rafistoler les marges d’une réforme des soins de santé ne fonctionne pas.  Si nous commençons à rebâtir le système en adoptant une approche centrée sur la communauté, animée par des équipes de santé familiale, nous obtiendrons alors les expertises en soins que les membres de nos familles ont besoin et méritent. Coon fait remarquer que les autres partis parlent aussi de transformer la façon dont nous offrons les soins de santé et les soins aux ainés, mais sans toutefois transformer le système lui-même, les résultats continueront de n’être rien d’autre que superficiel.  « Trop de gens continueront d’être mal servis, ou tomberont dans les failles du système.  Ceux qui offrent nos services publics continueront d’être épuisés, et il deviendra de plus en plus difficile de recruter de nouveaux employés, » prévoit Coon. [Insérer la citation ici] La politique de santé du Parti vert inclut les engagements suivants : Annuler le contrat avec la société Medavie pour la gestion de nos soins de santé extramuros, et remettre les responsabilités de gestion à Horizon et Vitalité. Placer nos services ambulanciers sous gestion publique et entreprendre une enquête publique sur la façon de les améliorer. Accorder aux hôpitaux le droit de prendre des décisions sur comment le mieux offrir aux patients l’accès aux soins nécessaires, en temps opportun et permettre à tout le personnel de collaborer dans la mise en œuvre des soins. Réduire les temps d’attente pour les soins de santé primaire, créer 40 postes d’infirmières-praticiennes, et permettre aux infirmières-praticiennes et aux pharmaciens de facturer Medicare pour leurs services de santé. Ajouter huit nouveaux centres communautaires de soins de santé avec du personnel pour les équipes de soins de famille en collaboration, incluant des professionnels de la santé mentale et des infirmières-praticiennes. Intégrer les femmes sages dans chacune des huit régions de santé du Nouveau-Brunswick.   On retrouvera la plateforme entière ici : https://d3n8a8pro7vhmx.cloudfront.net/nbgreens/pages/3552/attachments/original/1535375918/french_platform.pdf?1535375918   Renseignements pour les médias : Shannon Carmont 506.440.4980 Shannon.carmont@greenpartynb.ca  

Réponse du Parti vert du Nouveau-Brunswick au sujet du débat des chefs en français.

David CoonChef du Parti vert du Nouveau-Brunswick403, rue Regent, Suite 102Fredericton, NB, E3B 3X6 24 août 2018 Objet : Réponse du Parti vert du Nouveau-Brunswick au sujet du débat des chefs en français C’est avec déception que j’ai appris hier que Radio Canada Acadie ne tiendra finalement pas de débat des chefs en français dû à un désaccord entre M. Higgs du Parti progressiste-conservateur et M. Gallant du Parti libéral. Ce désaccord au niveau du format du débat télévisé en français - événement médiatique prédominant dans toute campagne électorale – prive injustement le tiers de la population du Nouveau-Brunswick, d’une source cruciale d’information politique nécessaire à notre processus démocratique. Alors que le Nouveau-Brunswick est à l’aube de célébrer le 50e anniversaire de sa Loi sur les Langues officielles adoptée en 1969 par Louis-J Robichaud, nous ne pouvons pas oublier non plus l’article 16.1 de notre Charte canadienne des droits et libertés. On y reconnait que la communauté linguistique française et la communauté linguistique anglaise du Nouveau-Brunswick ont un statut et des droits et privilèges égaux. Le respect et la protection des deux langues officielles du Nouveau-Brunswick et de ses communautés linguistiques francophones et anglophones constituent une caractéristique déterminante de Nouveau-Brunswick. Sans débat en français, ce sont les communautés Acadiennes et francophones, et leurs enjeux qui leur sont propres, qui sont ignorés. Le Parti vert du Nouveau-Brunswick est prêt à travailler avec les autres partis pour le bien-être de toutes les communautés de notre province. Nous sommes dédiés au respect et à la protection des deux langues officielles. Nous exhortons tous les partis et leurs chefs à surmonter la partisannerie pour faire respecter l’égalité réelle des deux communautés linguistiques. En espérant une solution à ce problème et une invitation à un débat des chefs en français, David CoonChef du Parti vert du Nouveau-Brunswick

Les derniers candidats (es) Verts apportent de l'expérience à la campagne

Jeudi le 19 juillet, 2018 Des entrepreneurs, un artiste bien connu et un journaliste de renommée internationale sont parmi les derniers candidats à avoir été nommé par le Parti vert du Nouveau-Brunswick pour la prochaine élection provinciale. «Les gens me demandent tout le temps si plus de Verts seront élus le 24 septembre et rien ne me fait plus plaisir que de décrire les excellents (es) candidats (es) que nous avons dans chaque coin de notre province», a déclaré David Coon, chef du Parti vert. « Aujourd'hui, nous annonçons ces huit nouvelles candidatures. Nous sommes donc rendu à 31 candidats (es). C’est une occasion en or de pouvoir voter pour une solution de rechange aux libéraux et aux conservateurs. Je sais que les Néo-Brunswickois choisirons d’envoyer un bon nombre de députés verts à l'Assemblée législative le 24 septembre.» David Coon à de bonnes raisons d'être excité car les derniers candidats à avoir été nommé apportent beaucoup de variété en plus de leur expertise et enthousiasme. L'ancien journaliste Doug James est surtout connu pour son travail en tant que correspondant à l'étranger pour CNN, où il a couvert la première guerre du Golfe, l'Intifada palestinienne et la chute du mur de Berlin. Il représentera les Verts dans Saint Jean Lancaster. Au cours des sept dernières années, Tamara White a dirigé un cabinet d'architectes de renom à Fredericton. Elle gère son entreprise en priorisant des valeurs tel que; un travail acharné, des salaires justes et équitables pour ses employés, une communication efficace et une responsabilité fiscale. De plus, elle soutient d'autres entreprises locales. Elle représentera les Verts dans Fredericton-Nord. L'ancienne enseignante Louann Savage est passionnée par les enjeux de la région de Miramichi. Elle sera sans doute une très bonne représente pour ses concitoyens. Bruce Dryer, qui détient un diplôme en biologie de l'UNBSJ - axé sur la biologie marine et environnementale portera la bannière des verts dans Kings-Centre. Bruce est activement impliqué dans plusieurs enjeux politiques. Il a fait du bénévolat lors des trois dernières élections provinciales. Edumundston-Centre verra un visage familier représenter les Verts, car elle siège actuellement comme conseillère pour le Lake Baker. Sophie Vaillancourt fait partie de plusieurs comités environnementaux dans sa région. L'artiste mural Fred Harrison, dont la carrière de 20 ans comprend la peinture de certaines des célèbres peintures murales dans le Sussex, est le candidat du Parti vert pour Sussex-Fundy-St. Martins. Matthew Ian Clark est un technicien comptable agréé et membre de longue date. Il représentera les Verts dans Moncton Est.Le propriétaire d'une entreprise d’aménagement paysager, Mario Comeau représentera les verts dans Restigouche-Chaleur. Mario travaille également avec le district de services locaux (DSL) de Beresford.

Journée nationale des Autochtones - David Coon

  Le chef du Parti vert du Nouveau-Brunswick et député de Fredericton-Sud, David Coon, a fait la déclaration suivante en reconnaissance de la Journée nationale des Autochtones: «Il est important de reconnaître que la terre sur laquelle nous vivons et travaillons au Nouveau-Brunswick est le territoire traditionnel non cédée des peuples Wolastoqiyik, Mi’kmaq et Passamaquoddy. De plus en plus, les ministres du gouvernement reconnaissent ce fait dans des discours et des présentations publiques, mais le gouvernement n’a pas encore commencé à se comporter comme si c’était le cas. « Que la Journée nationale des Autochtones serve d’appel au premier ministre Gallant et à son Cabinet pour que nous allions de l’avant avec la question de la résolution du titre foncier autochtone. Il ne suffit plus de simplement reconnaître que la terre n’est pas cédée ; nous devons commencer à nous comporter comme tel. »   Parti Vert NB Green Party · 403 Regent St, Suite 102, Fredericton, NB E3B 3X6, Canada 

Amy Anderson - candidate du Parti Vert dans Carleton

Communiqué de presse Amy Anderson sera la candidate verte pour la circonscription de Carleton lors des prochaines élections. Elle fut acclamé par les membres du Parti Vert le 16 avril au Woodstock Golf & Curling Club.  «Je suis tellement content d'avoir Amy Anderson comme candidate vert dans Carleton. Son expérience en tant que conseillère municipale et les qualités de leadership qu'elle a démontrée en tant qu'adjointe au Maire lui permettront de servir efficacement les gens du comté de Carleton le lendemain de son élection.», a déclaré David Coon, chef du Parti vert et député provincial de Fredericton-Sud. Amy a dit ceci à propos de sa nomination: « Je pense que le moment est venu d'offrir un véritable changement dans notre façon de faire de la politique, au niveau de la circonscription de Carleton et au niveau provinciale. Je suis enthousiaste à l'idée de faire campagne pour le Parti vert à cause des valeurs représentées telles que la démocratie participative, le développement économique local et à l'édification d'une société plus solidaire et égalitaire. Au cours de mes quatorze dernières années en tant qu'indépendante, maire adjointe et bénévole dévoué, j'ai vu les besoins de notre communauté et je suis prête à travailler fort pour les gens de Carleton» En apprendre plus sur Amy Anderson: http://www.greenpartynb.ca/carleton La prochaine investiture aura lieu dans la circonscription de Fredericton West-Hanwell. La requérante est Susan Jonah

La privatisation de la gestion du Programme extra-mural financée par les fonds fédéral pour les soins à domicile

Fredericton - Selon le chef du Parti vert, David Coon, une grande partie du 12,4 millions de dollars reçus par le Nouveau-Brunswick dans le cadre de l'Accord Canada-Nouveau-Brunswick pour le financement des soins à domicile et des soins communautaires serviront à payer pour le transfert du programme extra-mural. «L'argent des soins à domicile du gouvernement fédéral aurait pu aider les aînés à rester dans leur maison», a déclaré M. Coon. « Au lieu de cela, il va payer pour inutilement retirer le contrôle des services de santé extra-muraux de régies de santé régionales pour le transférer à un système de gestion privé.» Dans ses réponses lors des audiences du Comité du budget en fin de  semaine dernière, le ministre de la Santé a reconnu que les 12,4 M $ reçus du gouvernement fédéral pour améliorer l'accès aux soins communautaires et à domicile serviront aux fins suivantes: 4,7 M $ pour l'intégration des Télé-soins 811, Extra Mural, and les ambulanciers 1 M $ pour augmenter  le personnel des services de l’extra-mural 4,2 M $ à l’extra-mural pour la mise-en-œuvre des  dossiers électroniques 2,5 M $ pour les soins palliatifs «Le gouvernement n'arrête pas de dire qu'il veut aider les aînés à demeurer chez eux et dans leur communautés plus longtemps en leur offrant un meilleur soutien à domicile, mais ces dépenses ne feront rien pour aider les aînés à vieillir chez eux.», a dit M. Coon.  

ALAIN ROUSSELLE - AGRICULTEUR LOCALE ET CO-PROPRIÉTAIRE DE LA FERME ALVA

Le 13 février 2018Communiqué de presse Alain Rousselle sera la candidat vert pour la circonscription de Kent Sud lors des prochaines élections. Il fut acclamé par les membres du Parti Vert vendredi dernier à la Société Culturelle Kent Sud in Bouctouche.  «Alain Rouselle représente l'avant-garde des jeunes Acadiens qui font partie de la vague verte qui se développe au Nouveau-Brunswick. Il sera un champion du vrai changement pour Kent-Sud, lors des prochaine élections en septembre », a déclaré David Coon, chef du Parti vert et député provincial de Fredericton-Sud. Alain a dit ceci à propos de sa nomination: « Je suis très heureux de faire partie le de l'équipe des verts. Je suis là pour offrir une alternative aux gens de Kent-Sud face aux partis traditionnels qui gouvernent notre province pendant trop longtemps.» Alain Rousselle est le trezième candidat du Parti vert à être nommé. En apprendre plus sur Alain: http://www.partivertnb.ca/kent_south Personne contact: CARMEN BUDILEAN, Executive director | Directrice exécutivePhone : (506) 447-8499 | Fax (506) 447-8489

Le chef du Parti vert répond officiellement au budget électoral

Fredericton – Vendredi, David Coon, chef du Parti vert du Nouveau-Brunswick et député de Fredericton-Sud, a répondu à l’annonce du budget provincial en disant que ce budget ne parvient pas à lutter contre le niveau élevé de pauvreté au Nouveau-Brunswick, tout en augmentant inutilement le déficit. «Le gouvernement doit commencer à vivre selon ses moyens, tout en aidant les dizaines de milliers de Néo-Brunswickois qui n'ont pas les moyens de vivre décemment», a déclaré M. Coon lors de son discours. «Le premier ministre a à sa disposition un revenu supplémentaire de 165 millions de dollars, ce qui devrait lui permettre de lutter contre la pauvreté et de continuer à réduire le déficit. Au lieu de cela, il choisit de dépenser 238 millions de dollars de plus en cette année électorale, ramenant le déficit à 189 millions de dollars. » Le budget ne contient aucun changement aux taux d'aide sociale. Une personne seule doit continuer à essayer de vivre avec 537 $ par mois. «Le premier ministre aurait dû faire de la lutte contre la pauvreté l'une des principales priorités de ce budget. La pauvreté est reconnue comme ayant un impact sur la santé, la réussite scolaire et la capacité de réussir sur le marché du travail. Si nous prenons la santé et l'éducation au sérieux, nous devons prendre au sérieux la lutte contre la pauvreté », a déclaré M. Coon. «Le budget : c'est une question de choix » a dit M. Coon. « Nous pouvons vivre selon nos moyens en tant que province, tout en nous assurant que les plus vulnérables aient les moyens de vivre décemment.»

Nos principes

>Droits et responsabilités écologiques

Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

>Autonomie locale

Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

>Démocratie participative

Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

>Justice sociale et égalité

Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

>Autodétermination et citoyenneté

Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

> Une culture de la paîx et du respect

Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

Signe administratif