SELON LE CHEF DU PARTI VERT, IL FAUT DEMANDER AUX AÎNÉS DE DONNER LEUR OPINION SUR LE MANDAT DU DÉFENSEUR DES AÎNÉS

Fredericton — David Coon, chef du Parti vert du Nouveau-Brunswick et député de Fredericton-Sud, veut que les aînés aient la possibilité de façonner le mandat du nouveau défenseur des aînés. « Puisque la législation n’a pas fourni de mandat quant au nouveau rôle que jouera le défenseur des enfants et de la jeunesse, l’Assemblée législative devrait demander aux aînés ce qu’ils pensent », a dit M. Coon. M. Coon veut que le Comité permanent de la politique sociale tienne des audiences publiques afin d’obtenir l’apport des aînés. Le 16 décembre 2016, la Loi sur le défenseur des enfants et de la jeunesse a été modifiée afin d’élargir le champ de responsabilités du défenseur des enfants et de la jeunesse pour y inclure les aînés et les adultes sous protection, sans préciser son mandat exact. Norm Bossé, dont le titre actuel est défenseur des enfants, des jeunes et des aînés, est un haut fonctionnaire de l’Assemblée qui rend des comptes à la population par l’intermédiaire de l’Assemblée législative. « Puisque la loi modifiée n’a pas donné une orientation à M. Bossé, l’Assemblée législative devrait chercher l’apport des aînés pour aider M. Bossé à réaliser son nouveau mandat. Il est évident que la meilleure façon de le faire est par l’entremise du Comité de la politique sociale», a dit M. Coon.

LE CHEF DU PARTI VERT DEMANDE UNE APPROCHE RÉGIONALE AU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE

Fredericton – David Coon, chef du Parti vert du Nouveau-Brunswick et député de Fredericton-Sud, exhorte le gouvernement à agir conformément à son engagement d’aider les communautés locales à établir et mettre en œuvre des plans régionaux de développement économique. «Pendant que nos grandes villes sont en pleine croissance, leurs succès n’offrent aucune solutions à nos communautés rurales, en plus de décourager les jeunes à vouloir y rester. En fait, plusieurs des communautés rurales ou des petites villes ont le double du taux de chômage des centres urbain, oscillant autour de 15%» dit Coon. «Ils doivent avoir l’autorité et l’appui provincial nécessaires pour développer des stratégies économiques locales qui bâtissent sur les forces et les atouts particuliers de leurs régions. On penserait que c’est la raison d’être de la Société de Développement Régional mais il est clair qu’elle échoue dans son mandat.» dit Coon. Le plan de croissance économique du premier ministre Gallant lancé en septembre dernier avait promis de travailler avec les communautés pour développer leurs propres stratégies de développement économique régionales. Dans sa plateforme électorale, le premier ministre Gallant s’était aussi engagé à établir des agences de développement économique gérées localement. La Société de Développement Régional (SDR) a un mandat officiel de préparer des plans de développement régionaux et coordonné et guider le développement régional, néanmoins elle ne l’a jamais fait. La SDR apparaîtra devant le Comité des corporations de la Couronne ce mardi 17 janvier 2017 à 14h pour faire examiner attentivement ses opérations de l’an 2012 à l’an 2015 par les députés pour évaluer l’efficacité de ses dépenses. «La SDR a dépensé 267 millions de dollars de fonds publics pour supporter le développement économique régional pendant les dernier trois ans, mais a-t-elle réellement aidé à développer les économies de nos régions rurales et de nos petites villes? » demande Coon. «J’ai hâte de découvrir si cette dépense de plus d’un quart de milliards de dollars a pu remplir les objectifs de développements régionaux de la SDR.»

CHEF DU PARTI VERT EN TOURNÉE DE BÂTIMENTS À FAIBLE INTENSITÉ DE CARBONE À MONCTON

Fredericton – Ce vendredi, 13 janvier, David Coon, chef du Parti vert du Nouveau-Brunswick et député de Fredericton-Sud se rendra à Moncton pour visiter des bâtiments construits pour avoir une empreinte écologique minime. “Le gouvernement provincial et fédéral ont de nouvelles stratégies pour accélérer la transition à une économie faibles en émissions de carbone en attaquant le gaspillage énergétique et en adoptant des technologies renouvelables. Nous avons des personnes très talentueuses au Nouveau-Brunswick qui travaillent dans ces secteurs économiques en croissances rapides. Étant déjà familiarisé avec les entreprises basées à Fredericton, je suis ravi de visité et tournée certains bâtiments que les compagnies de Moncton ont conçus et bâtie.” Durant sa tournée à Moncton, Coon visitera aussi le laboratoire des systèmes d’énergie alternative de New Brunswick Community College. Les visites prendront place à ces temps et lieux suivants:– 10h30 – Résidence privée, 9 Generation Ave– 15h00 – NBCC Moncton Alternate Energy Systems Lab, 1234 Mountain Rd

UNE DÉCLARATION PAR LE CHEF DU PARTI VERT SUR LA DÉMISSION DU CHEF DU NDP

Fredericton – David Coon, député de Fredericton-Sud et chef du Parti vert du Nouveau-Brunswick, a fait la déclaration suivante sur la démission du chef de la NDP du N.-B. : “Je tiens à souhaiter à Dominic Cardy tous le meilleur à la suite de sa démission comme chef du NDP du Nouveau-Brunswick. Notre système de scrutin uninominal archaique continue de laisser de côté trop de talents politiques, souvent trahissant les électeurs qui cherchent une alternative à un Assemblée dominée de façon écrassante par les deux “vieux” partis. Je n’ai aucun doute que Dominic va continuer de poursuivre ses convictions dans la manière éloquante et intelligente à laquelle les Néo-Brunswickois.e.s sont devenus accoutumés- dans n’importe quel projet à venir qu’il choisit..”

Déclaration du chef du Parti vert à l’occasion de la Journée mondiale du sida

  Fredericton — David Coon, député de Fredericton-Sud et chef du Parti vert du Nouveau-Brunswick, a fait la déclaration suivante pour souligner la Journée mondiale du SIDA : continuer la lecture

Le chef du Parti vert dépose un projet de loi visant à mettre fin aux dons politiques provenant des corporations et des syndicats

Fredericton — David Coon, député de Fredericton-Sud et chef du Parti vert du Nouveau-Brunswick, a déposé aujourd’hui un projet de loi intitulé Loi modifiant la Loi sur le financement de l’activité politique afin de mettre fin aux dons politiques provenant des corporations et des syndicats. continuer la lecture

Déclaration du chef du Parti vert à l’occasion du jour du Souvenir

Fredericton – David Coon, député de Fredericton-Sud et chef du Parti vert du Nouveau-Brunswick, a fait la déclaration suivante pour souligner le jour du Souvenir le vendredi 11 novembre 2016 : Aujourd’hui, le 11 novembre, nous commémorons la mort des personnes qui ont fait le sacrifice ultime en servant notre pays pendant les guerres et les conflits. L’étendue de leur sacrifice transcende les générations. Pour les familles et les amis des personnes ayant perdu la vie en raison de leur service en Afghanistan, le chagrin et la douleur demeurent vifs. Nous nous souvenons de vos êtres chers, tout comme nous nous souvenons de toutes les personnes qui sont tombées avant eux. continuer la lecture

LA RÉPONSE AU DISCOURS DU TRÔNE DU TROISIÈME PARTI

Le 7 novembre 2016, David Coon à présenté son réponse au discours du Trône pour la 3e session de le 58e législature. Voici le text enregistrée dans la langue utilisée :Monsieur le Président, je suis très heureux de prendre la parole aujourd’hui pour réagir au discours du Trône au nom du troisième parti à la Chambre.I want to acknowledge that we meet on the unceded territory of the Wolastoqey people and that our relationship is governed by treaties of peace and friendship recognized by the Constitution of Canada.C’est un privilège de servir la population de Fredericton Sud au sein du parlement provincial et siéger comme chef du parti vert.My Mother, Iris Page, is sitting in the public gallery today, and I want to thank her for all she did to lay down a strong foundation for the person I am today.Mr. Speaker, it has been a 162 years since responsible government was achieved in New Brunswick. It’s called responsible government, because the Executive Council – the Cabinet – is responsible to the representatives of the people, the private members of this Legislature. And through us – responsible to the people. It was around Charles Fisher, that Albert Smith from Westmorland County, William Steeves from Hillsborough , Leonard Tilley from Gagetown, William Ritchie from Saint John, Charlotte County’s James Brown and Miramichi lawyer John Mercer Johnson gathered to defeat what amounted to a Family Compact government. The Smashers, as they were known, brought responsible government to New Brunswick and they brought transformational growth to our economy. continuer la lecture

L’ASSEMBLÉE LÉGISLATIVE DOIT ADOPTER UN CALENDRIER PARLEMENTAIRE

12 OCTOBRE 2016 Fredericton – David Coon, chef du Parti vert du Nouveau-Brunswick et député de Fredericton-Sud, demande au gouvernement de présenter un ordre sessionnel lorsque la 58e législature reprendra ses travaux en novembre à l’occasion de sa troisième session pour permettre aux parlementaires de convenir d’un calendrier fixant les jours de séance et les réunions de comités.« L’année dernière, au début de notre deuxième session, le leader parlementaire du gouvernement a établi un calendrier qui suivait le schéma habituel de trois semaines de séance et d’une semaine à l’extérieur de la Chambre, a dit M. Coon. Une semaine plus tard, le gouvernement a publié sans consultation un communiqué qui a bousculé le calendrier, ne prévoyant que cinq semaines de travaux à la Chambre pour les trois mois suivants. Cela a nui au bon fonctionnement de l’Assemblée. » continuer la lecture

Nos principes

>Droits et responsabilités écologiques

Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

>Autonomie locale

Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

>Démocratie participative

Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

>Justice sociale et égalité

Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

>Autodétermination et citoyenneté

Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

> Une culture de la paîx et du respect

Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

Signe administratif