Megan Mitton choisie candidate du Parti vert dans Memramcook-Tantramar

16 JUIN 2014

Memramcook, NB – Le 9 juin dernier, Megan Mitton a été choisie candidate du Parti vert lors de l’assemblée de mise en candidature dans la circonscription de Memramcook-Tantramar, en présence du chef du parti, David Coon. Les membres du parti présents ont tous voté pour la candidature de Megan Mitton à l’élection provinciale de septembre prochain.

Après avoir été élue, madame Mitton s’est adressée aux membres de la communauté qui remplissaient le Café du verger Belliveau de Pré-d’en-Haut. « Pour moi il est très clair que le Nouveau-Brunswick est à la croisée d’un chemin, » affirme Mitton. « Cette élection est l’occasion pour les Néobrunswickois de voter pour un parti différent plutôt que pour la même affaire. »Mitton a passé en revue certains domaines de l’économie dans lesquels le Nouveau-Brunswick devrait investir pour créer des emplois et contribuer à créer plus de collectivités autonomes dont, entre autres, la durabilité, l’alimentation locale, l’énergie renouvelable et la rénovation thermique de l’habitat afin de réduire la consommation d’énergie.

« Les plans pour l’exploration et l’exploitation des gaz de schiste et la nouvelle planification pour les forêts de la Couronne sont non seulement dangereux pour notre santé, notre économie et le climat, mais ils s’en tiennent malheureusement à une vision à court terme. Nous avons besoin d’une vision à long terme pour le bienêtre de tous les Néobrunswickois et non pas de ces plans à court terme qui ne profitent qu’à un petit nombre, » soutient Mitton. 

« Megan Mitton est la voix de l’avenir du Nouveau-Brunswick, » déclare David Coon, chef du Parti vert. La population de Memramcook, Sackville, Dorchester et des régions environnantes ont une occasion historique de voter pour l’avenir prometteur préconisé par madame Mitton et sa génération. C’est à leur tour de prendre les rênes, » remarque Coon.

Madame Mitton et son mari, Steve Geier, vivent à Sackville, leur ville natale où elle travaille actuellement comme éducatrice environnementale. C’est une bénévole active dans sa région dans les domaines de la sécurité alimentaire, de l’énergie renouvelable et du développement communautaire.

    Nos principes

    >Droits et responsabilités écologiques

    Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

    >Autonomie locale

    Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

    >Démocratie participative

    Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

    >Justice sociale et égalité

    Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

    >Autodétermination et citoyenneté

    Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

    > Une culture de la paîx et du respect

    Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

    Signe administratif