Les Verts du Nouveau-Brunswick votent pour que les transferts canadiens en matière de santé reflètent le vieillissement de la population

31 MARS 2014

Lors de son assemblée générale qui a eu lieu à Moncton samedi, les membres du Parti vert ont adopté une résolution demandant que le Nouveau-Brunswick travaille avec les autres provinces Maritimes pour faire valoir qu’un nouvel accord sur les soins de santé au Canada tienne compte de l’âge des populations provinciales.

L’Accord sur les soins de santé au Canada expire aujourd’hui et il n’existe rien pour le remplacer. Stephen Harper refuse de négocier le nouvel accord avec les premiers ministres des provinces et souhaite le remplacer par un financement des soins de santé par habitant.

« C’est une question d’équité, » affirme le chef du Parti vert David Coon. « Des provinces comme le Nouveau-Brunswick ont une population vieillissante, elles ont donc besoin d’un niveau de financement qui reflète les soins de santé plus élevés que nous devons supporter. »

Cette année le Nouveau-Brunswick devra dépenser 2,8 millards de dollars pour la santé, ce qui représente un tiers de son budget total.

« Nous avons besoin d’une partie équitable du financement fédéral des soins de santé pour que l’on ait un système de soin de santé durable, et cela signifie que nous devons établir un front commun dans les Maritimes et défendre nos intérêts. Je n’accepterai pas que l’on nous traite comme des citoyens canadiens de seconde classe, » déclare Coon.

    Nos principes

    >Droits et responsabilités écologiques

    Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

    >Autonomie locale

    Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

    >Démocratie participative

    Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

    >Justice sociale et égalité

    Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

    >Autodétermination et citoyenneté

    Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

    > Une culture de la paîx et du respect

    Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

    Signe administratif