Le Parti vert du Nouveau-Brunswick lance sa plateforme

8 SEPTEMBRE 2010

Pour les générations à venir

Fredericton - Aujourd'hui lors d'une conférence de presse à Fredericton, le chef du Parti vert, Jack MacDougall, a présenté son équipe de candidats et sa plateforme électorale.

« C'est notre toute première campagne et nous avons dépassé toutes nos espérances en présentant 51 candidats, dont 24 femmes, » a déclaré Jack MacDougall. « Parmi nos candidats, on retrouve des francophones, des anglophones, et des membres des Premières nations; nous avons des étudiants et des ainés, des experts en politique et des fermiers, des propriétaires de petites entreprises et des conseillers municipaux, des éducateurs et des fonctionnaires qui sont tous unis par le même objectif de contribuer à la transformation du Nouveau-Brunswick en une véritable société juste et durable. »

La plateforme électorale de 32 pages du Parti vert expose sa vision de l'avenir du Nouveau-Brunswick et comporte sept thèmes :

  1. Une véritable démocratie
  2. Les personnes et les familles en premier
  3. Des collectivités autonomes
  4. Une culture de la viabilité
  5. Une économie verte
  6. Un système d'énergie durable
  7. Vivre selon nos moyens

« Notre plateforme n’est pas une surenchère de promesses conçues pour acheter des votes ou pour gagner la faveur de groupes particuliers.  Elle reflète plutôt l’ensemble de valeurs à la base d’une véritable société juste et durable et démontre le cheminement qu’il faut suivre pour y arriver, » souligne MacDougall.  « Les décisions que nous prenons aujourd’hui façonnent l’avenir de nos enfants et de nos petits-enfants.  Voici le message derrière notre slogan : « Pour les générations à venir »

Pour sa part, la présidente du Parti vert et candidate à Charlotte-Compobello, Janice Harvey, a mentionné qu’un gouvernement du Parti vert investirait dans les personnes et dans les collectivités.  Et elle ajoute : « Quand on accorde aux gens des pouvoirs et qu’on leur donne accès aux ressources, ils deviennent capables de bâtir notre avenir. »« L’opportunisme à court terme, comme les promesses électorales des autres partis, n’est qu’une expression de leur mépris envers la population.  Nous ne pouvons pas nous payer le luxe de dilapider notre avenir pour des intérêts politiques personnels, » rappelle Janice Harvey, présidente du Parti vert et candidate dans Charlotte-Campobello.

« Nous pourrions continuer d’espérer des résultats différents en votant encore une fois de la même façon que nous l’avons toujours fait le 27 septembre prochain, mais si les Néobrunswickois veulent véritablement un Nouveau-Brunswick plus juste et plus durable, c’est à nous de changer notre façon de voter.  Je demande donc aux Néobrunswickois de modifier notre histoire le 27 septembre et d’élire des députés verts à l’Assemblée législative, » ajoute le chef du Parti vert, Jack MacDougall.

C’est la première élection pour le Parti vert du Nouveau-Brunswick.  Il a été fondé en novembre 2008.

Vous pouvez lire la plateforme électorale du Parti vert au www.gogreennb.ca et auwww.viragevertnb.ca.

    Nos principes

    >Droits et responsabilités écologiques

    Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

    >Autonomie locale

    Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

    >Démocratie participative

    Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

    >Justice sociale et égalité

    Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

    >Autodétermination et citoyenneté

    Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

    > Une culture de la paîx et du respect

    Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

    Signe administratif