Les derniers candidats (es) Verts apportent de l'expérience à la campagne

Jeudi le 19 juillet, 2018

Des entrepreneurs, un artiste bien connu et un journaliste de renommée internationale sont parmi les derniers candidats à avoir été nommé par le Parti vert du Nouveau-Brunswick pour la prochaine élection provinciale.

«Les gens me demandent tout le temps si plus de Verts seront élus le 24 septembre et rien ne me fait plus plaisir que de décrire les excellents (es) candidats (es) que nous avons dans chaque coin de notre province», a déclaré David Coon, chef du Parti vert. «

Aujourd'hui, nous annonçons ces huit nouvelles candidatures. Nous sommes donc rendu à 31 candidats (es). C’est une occasion en or de pouvoir voter pour une solution de rechange aux libéraux et aux conservateurs. Je sais que les Néo-Brunswickois choisirons d’envoyer un bon nombre de députés verts à l'Assemblée législative le 24 septembre.»

David Coon à de bonnes raisons d'être excité car les derniers candidats à avoir été nommé apportent beaucoup de variété en plus de leur expertise et enthousiasme.

L'ancien journaliste Doug James est surtout connu pour son travail en tant que correspondant à l'étranger pour CNN, où il a couvert la première guerre du Golfe, l'Intifada palestinienne et la chute du mur de Berlin. Il représentera les Verts dans Saint Jean Lancaster.

Au cours des sept dernières années, Tamara White a dirigé un cabinet d'architectes de renom à Fredericton. Elle gère son entreprise en priorisant des valeurs tel que; un travail acharné, des salaires justes et équitables pour ses employés, une communication efficace et une responsabilité fiscale. De plus, elle soutient d'autres entreprises locales. Elle représentera les Verts dans Fredericton-Nord.

L'ancienne enseignante Louann Savage est passionnée par les enjeux de la région de Miramichi. Elle sera sans doute une très bonne représente pour ses concitoyens.

Bruce Dryer, qui détient un diplôme en biologie de l'UNBSJ - axé sur la biologie marine et environnementale portera la bannière des verts dans Kings-Centre. Bruce est activement impliqué dans plusieurs enjeux politiques. Il a fait du bénévolat lors des trois dernières élections provinciales.

Edumundston-Centre verra un visage familier représenter les Verts, car elle siège actuellement comme conseillère pour le Lake Baker. Sophie Vaillancourt fait partie de plusieurs comités environnementaux dans sa région.

L'artiste mural Fred Harrison, dont la carrière de 20 ans comprend la peinture de certaines des célèbres peintures murales dans le Sussex, est le candidat du Parti vert pour Sussex-Fundy-St. Martins.

Matthew Ian Clark est un technicien comptable agréé et membre de longue date. Il représentera les Verts dans Moncton Est.
Le propriétaire d'une entreprise d’aménagement paysager, Mario Comeau représentera les verts dans Restigouche-Chaleur. Mario travaille également avec le district de services locaux (DSL) de Beresford.

    Nos principes

    >Droits et responsabilités écologiques

    Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

    >Autonomie locale

    Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

    >Démocratie participative

    Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

    >Justice sociale et égalité

    Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

    >Autodétermination et citoyenneté

    Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

    > Une culture de la paîx et du respect

    Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

    Signe administratif