Rébeka Frazer-Chiasson briguera l’investiture du Parti vert dans Kent-Nord

28 JUILLET 2014

Rogersville – Rébeka Frazer-Chiasson annonce qu’elle briguera l’investiture du Parti vert du Nouveau-Brunswick dans la circonscription de Kent-Nord en vue des élections provinciales du 22 septembre 2014.

« Ce qui me pousse à poser ma candidature est qu’une présence du Parti vert du Nouveau-Brunswick à l’Assemblée législative n’a jamais été aussi importante pour l’avenir de notre province. Les gens n’en ont jamais eu autant à dire; paradoxalement, ils n’ont jamais été aussi peu écoutés. Je veux offrir une alternative viable à ma circonscription; c’est ma façon de tisser des liens entre mon travail sur la ferme, le travail acharné de groupes communautaires de la région et notre désir collectif de faire partie d’un changement durable. Si j’envisage de faire ma vie ici sur la terre, c’est parce que je crois que nous pouvons, ensemble, faire de cette région et de cette province un endroit qui valorise ses ressources naturelles et humaines tout en les respectant. »

Originaire de Rogersville, Rébeka Frazer-Chiasson est une diplômée de l’Université Saint-Thomas où elle a complété un baccalauréat traitant de questions de justice sociale. Passionnée par la souveraineté alimentaire et le développement communautaire, elle a fait partie de la stratégie de réduction de la pauvreté de la province et gère maintenant la Ferme Terre Partagée, une ferme biologique à échelle humaine. Récemment, Rébeka a été choisie pour participer au programme de Leadership de 21inc. 

L’investiture aura lieu à le centre Aqua-Kent de Saint-Louis le 7 août à 19h. L’investiture sera suivie d’un léger goûter mettant en vedette les produits du comté de Kent et une soirée de conte animé par le conteur Kevin Arseneau.

Nos principes

>Droits et responsabilités écologiques

Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

>Autonomie locale

Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

>Démocratie participative

Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

>Justice sociale et égalité

Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

>Autodétermination et citoyenneté

Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

> Une culture de la paîx et du respect

Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

Signe administratif