Rééquilibrer le système de soins de santé au Nouveau-Brunswick

16 SEPTEMBRE 2014

Fredericton, le 15 septembre 2014. – C'est à partir des marches du nouveau Centre de santé communautaire du centre-ville de Fredericton que le chef du Parti vert, David Coon, a dévoilé aujourd'hui le plan de son parti qui consiste à rééquilibrer le système de soins de santé.

« Tous les jours, des gens me disent qu'ils ont de la difficulté à obtenir l'aide dont ils ont besoin afin de prévenir ou de surmonter leurs problèmes de santé. Le Parti vert va accélérer l'investissement du Nouveau-Brunswick dans les centres de santé communautaire en créant deux nouveaux centres par année, et ce, pendant quatre ans, au coût total de 28 millions de dollars pour le budget d'immobilisations », déclare David Coon.

Il précise que les centres offriront les services de médecins de famille, d'infirmières-praticiennes, de travailleurs sociaux, de physiothérapeutes, de sages-femmes et de naturopathes. Il ajoute également que le modèle du centre de santé communautaire est bien établi dans la province, mais que les services doivent se développer sans délai afin d'offrir des programmes de bien-être plus localisés pour les personnes souffrant de maladies chroniques, les personnes âgées et leurs aidants naturels au sein des communautés rurales.

Dans une autre initiative audacieuse pour améliorer l'accès aux soins de santé, David Coon affirme que le Parti vert suivra les conseils de la Commission de la santé mentale du Nouveau-Brunswick et augmentera la proportion du budget de la santé consacrée aux services de santé mentale.

« Nous avons l'expertise nécessaire pour faire avancer les choses, mais ce n'est pas assez. Les personnes atteintes de maladies mentales doivent attendre pendant des mois afin d'obtenir l'aide dont ils ont besoin. Nous devons changer nos ressources pour que les gens évitent de perdre de précieuses années de leurs vies; des années qu'ils ne pourront jamais récupérer », conclut David Coon.

Nos principes

>Droits et responsabilités écologiques

Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

>Autonomie locale

Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

>Démocratie participative

Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

>Justice sociale et égalité

Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

>Autodétermination et citoyenneté

Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

> Une culture de la paîx et du respect

Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

Signe administratif