Le chef du Parti vert accueille l'élimination des barrières aux droits des femmes de choisir

28 NOVEMBRE 2014

(FREDERICTON, NB) - David Coon, le chef du Parti vert du Nouveau-Brunswick et député de Fredericton Sud félicite la décision du premier ministre Brian Gallant à éliminer les obstacles juridiques devant les femmes de la province et leur droit de choisir.

«Je félicite le premier ministre pour avoir agit si rapidement pour modifier le règlement 84-20 de la Loi sur le paiement des services médicaux, afin que les femmes du Nouveau-Brunswick peuvent accéder des services d'avortement plus facilement», déclare M. Coon.

Le gouvernement travaillera avec les réseaux de santé régionaux pour augmenter la capacité et assurer l'accès en temps opportun à ces services.

M. Coon croit que la meilleure façon de garantir des soins avec compassion en temps opportun est de déplacer les services de santé de la reproduction hors des hôpitaux pour qu'ils puissent être fournis dans des centres et cliniques de santé communautaires.

«J'espère que l'annonce du premier ministre représente une première étape pour assurer que les femmes aient accès à des services complets de santé reproductive, qui devrait inclure un mandat élargi et des ressources davantage pour les centres de santé sexuelle du Nouveau-Brunswick. De cette façon, les fournisseurs peuvent augmenter leur accent sur les soins préventifs», M. Coon ajoute.

-30-

    Nos principes

    >Droits et responsabilités écologiques

    Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

    >Autonomie locale

    Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

    >Démocratie participative

    Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

    >Justice sociale et égalité

    Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

    >Autodétermination et citoyenneté

    Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

    > Une culture de la paîx et du respect

    Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

    Signe administratif