Rothesay

Ann McAllister

candidate_photo_-_Copy.jpg

Ann McAllister vit à Rothesay.  Elle est enseignante et musicienne qui prit sa retraite récemment après une carrière enrichissante comme professeur d’anglais langue seconde auprès des immigrants au YMCA de Saint John.  Elle encadra également des élèves secondaires internationaux à l’école Rothesay High et elle enseigna le piano. Elle est actuellement organiste et directrice du chœur à l’église Silver Falls United à Saint John-Est.

Au fil des ans, une profonde préoccupation pour la dégradation de l’environnement et notre économie non durable la incita à servir plusieurs organismes locaux comme bénévole.   Au sein d’ACAP Saint John, elle instruisit des élèves élémentaires au sujet des substances toxiques contenues dans les produits d’entretien ménager et des produits de rechange sûrs.  Au YMCA de Saint John, elle lança le programme de recyclage du papier de bureau. En tant que membre de Hampton Water First, elle participa à la levée de fonds pour lancer une contestation judiciaire contre l’exploitation du gaz de schiste, le cas échéant.  Pour s’opposer à Énergie-Est, elle déposa une lettre à l’Office national de l’énergie dans laquelle elle dénonce la construction d’un oléoduc pour transporter du bitume toxique destiné surtout à l’exportation, tout en augmentant les émissions des sables bitumineux et mettant à risque de fuites les cours d’eau du Nouveau-Brunswick et la Baie de Fundy.  Comme membre du Conseil des Canadiens, elle participa aux initiatives pour s’opposer à l’arrosage du glyphosate par J.D.Irving et Énergie NB. Au printemps, elle soumit à un promoteur des commentaires et des questions pour exprimer ses préoccupations au sujet de la construction d’un grand projet commercial dans une terre humide régie par le gouvernement et adjacente au Chemin Ashburn qui entraînerait des risques accrus d’inondations dans les terres inondables de Rothesay Avenue et Glen Falls.

Quand le gouvernement Graham proposa la vente d’Énergie NB à Hydro-Québec, Ann s’adhéra au Parti Vert, le seul parti qui proposa de garder Énergie NB tout en faisant la transition vers l’énergie renouvelable.  Ann fut la candidate du Parti Vert à Saint John-Est en 2010 et à Rothesay en 2014.

Ann veut devenir la candidate du Parti Vert à Rothesay en 2018 parce que le Parti Vert du NB est le seul qui propose des politiques pour transformer l’économie du Nouveau-Brunswick d’une exploitation débridée des ressources qui crée peu d’emplois à une économie fondée sur des entreprises locales qui se servent des ressources locales pour répondre aux besoins locaux.  Le Parti Vert est le seul qui possède des projets concrets pour trouver l’expertise et produire les fonds pour assurer l’essor de l’énergie renouvelable, de la conservation énergétique, de la production alimentaire locale, des modes de transport faibles en carbone et de la technologie pour permettre ces changements, des changements qui feront une province durable, autosuffisante et résistante face aux changements climatiques, une province où tout son peuple, autochtone et non-autochtone, peut connaître la prospérité.

Nos principes

> Non-Violence

Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

>Autodétermination et citoyenneté

Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

>Justice sociale et égalité

Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

>Démocratie participative

Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

>Autonomie locale

Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

>Droits et responsabilités écologiques

Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

Signe administratif