Saint Jean Harbour

Wayne Dryer

 

 

En 1983 Wayne et son épouse Kathy s’installèrent dans le quartier sud de Saint John.  Depuis lors, leur avenir et celui du quartier sont inséparables. Ils élevèrent trois enfants et s’engagèrent dans tous les aspects de la vie communautaire.

Wayne et Kathy rénovèrent une maison vielle de cent ans et semèrent un potager.  Wayne fut surveillant des services récréatifs, parent de trois enfants à l’école publique et chef de Scouts.  En tant que partenaire à Thera-Ped et associé fondateur d’une entreprise de logiciel en démarrage, il apprit les dures réalités de Saint John-Havre.

Comme pasteur de l’église Germain St. United Baptist, il se rendit compte que pour résoudre les problèmes des gens de son quartier il fallut remédier aux structures sociales et politiques qui les créèrent.    Il s’impliqua dans des stratégies de réduction de la pauvreté, des logements sociaux, l’opposition au terminus GNL (et le gazoduc associé) et la recherche d’une option de rechange au modèle de financement P3 du système d’épuration des égouts de Saint John.  Plus récemment il est adversaire acharné des avantages fiscaux accordés à certaines grandes entreprises qui aggravent les difficultés financières de la province.

Son engagement politique s’inscrit naturellement dans le travail que Wayne fait à l’église.  Il croit que tout être humain doit décider de son avenir. La participation démocratique devrait être un mécanisme pour habiliter ceux qui pensent que leurs intérêts ne sont pas pris en compte dans les discussions qui déterminent leur avenir.

Wayne fut recruté et se présenta comme candidat du NPD lors de l’élection de 2010.  Il se plaça troisième de justesse dans une course à trois. Mais en 2014 Wayne ne fut plus le bienvenu dans le nouveau NPD.  Il fit une courte campagne comme candidat du Parti Vert. Depuis lors, il travaille dans la circonscription et au Conseil provincial pour établir la présence du parti en vue des élections de 2018.

Se joindre à David Coon dans l’Assemblée législative serait un dénouement approprié de ses nombreuses années d’efforts dans la circonscription.

    Nos principes

    > Non-Violence

    Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

    >Autodétermination et citoyenneté

    Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

    >Justice sociale et égalité

    Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

    >Démocratie participative

    Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

    >Autonomie locale

    Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

    >Droits et responsabilités écologiques

    Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

    Signe administratif