Le Parti Vert du Nouveau-Brunswick promet la relance du Fonds du Nord et de la Miramichi s’il est élu

Kevin Arseneau, candidat sortant de Kent-Nord et lieutenant francophone du Parti Vert du Nouveau-Brunswick, a promis la relance des Fonds du Nord et de la Miramichi si le parti est élu, lors d’une conférence de presse organisée à Robertville aujourd’hui. 

 

Le représentant du Parti Vert estime que la situation unique de chacune des régions de la province nécessite des fonds spécifiques pour répondre à leurs besoins particuliers. « Ce que l’on propose, c’est de reconnaître le besoin d’une approche asymétrique, pour faire face au défis particuliers autant du nord, de la Péninsule acadienne que du comté de Kent », affirme Kevin Arseneau. 

 

Selon lui, il est nécessaire d’élaborer des plans globaux de développement régional pour assurer une pleine efficacité des fonds qui doivent d’inclure tous les éléments ayant un impact sur le développement tels que la démographie, l’environnement et le développement économique à long terme des régions.

 

Monsieur Arseneau insiste pour que ces plans de développement prennent racine sur le terrain en consultation avec les intervenants du milieu : « Il faut en finir avec le paternalisme de Fredericton, l'ingérence politique et arrêter de centraliser les décisions liées au développement. Nos régions ont besoin d’appui et il est cruciale que ces fonds soient administrés de façon transparente et ancré dans la communauté. ». L’utilisation des divers fonds régionaux sera guidé par ces plans de développement et des critères clairs. « On veut arrêter de simplement jeter de l’argent à gauche et à droite en espérant qu’un miracle se produise. On a besoin d’un plan solide. Votez Vert, c’est votez pour votre région. », renchérit-il.  

 

La candidate Verte pour Restigouche-Chaleur, Marie Larivière, abonde dans le même sens :  « Les plans de développement régional sont essentiels pour prendre en compte la démographie, les enjeux environnementaux et les défis économiques auxquels font face les communautés du nord - libre d’ingérence politique. Le Parti Vert veut ramener le pouvoir dans les régions. C’est comme ça qu’on va pouvoir bâtir notre économie. »

Nos principes

>Droits et responsabilités écologiques

Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

>Autonomie locale

Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

>Démocratie participative

Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

>Justice sociale et égalité

Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

>Autodétermination et citoyenneté

Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

> Une culture de la paîx et du respect

Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

Signe administratif