Pages tagged "David Coon"

  • Le projet de loi de Coon sur l'environnement sain sera débattu à l'Assemblée législative

     

    Le 5 juin 2024

    FREDERICTON - Le projet de loi 19 du chef du Parti vert, David Coon, intitulé Loi sur le droit à un environnement sain, sera débattu en deuxième lecture à l'Assemblée législative jeudi après-midi. Le projet de loi vise à protéger la santé des gens du Nouveau-Brunswick contre la pollution et d'autres risques environnementaux.

    Read more
  • Le gouvernement doit traiter le transport en commun comme un service public essentiel

    FREDERICTON — Avec le prix de l'essence qui frôle les 2 $ le litre, le chef du Parti vert et député de Fredericton-Sud, David Coon, affirme qu'il est temps que le gouvernement Higgs reconnaisse le transport en commun comme service public essentiel et qu'il investisse les revenus de la taxe sur le carbone pour en assurer l'accessibilité.

    Read more
  • L'ancien champ de tir de Tracadie devrait être cogéré par la communauté locale en partenariat avec la Nation M'ikmaq

    Le chef du Parti vert du Nouveau-Brunswick et député de Fredericton-Sud, David Coon, affirme que les 18 000 hectares de forêt et de rivières de l'ancien champ de tir de Tracadie devraient être cogérés par la communauté locale en partenariat avec la Nation M'ikmaq.  

    Read more
  • L'inaction concernant les engagements en santé mentale mise en évidence par le confinement

    FREDERICTON – Le chef du Parti vert du Nouveau-Brunswick et député de Fredericton-Sud, David Coon, a entendu les préoccupations des gens du Nouveau-Brunswick au sujet de leur santé mentale alors que le confinement se poursuit - un rappel brutal que le gouvernement provincial a été lent à mettre en œuvre ses engagements dans le cadre de la stratégie en matière de santé mentale et de toxicomanie qu'il a annoncée l'année dernière.

    Read more
  • Le gouvernement doit immédiatement offrir un soutien aux personnes les plus durement touchées par le niveau 3

    FREDERICTON - À la suite de l'annonce que la province passera aux restrictions de niveau 3 pour la COVID cette semaine, le chef du Parti vert du Nouveau-Brunswick et député de Fredericton-Sud David Coon affirme que le gouvernement doit immédiatement offrir un soutien financier aux personnes et aux entreprises qui seront les plus durement touchées par cette mesure, notamment les petites entreprises, le secteur de l'hôtellerie et de la restauration, les artistes et leurs salles de spectacle, ainsi que les personnes qui perdront leur revenu.

    « Bien qu'il s'agisse d'une mesure de santé publique nécessaire pour tenter de ralentir la propagation d'Omicron et alléger la pression sur notre système de santé, elle aura un effet négatif important sur les entreprises et les travailleuses et travailleurs des secteurs qui seront fermés au cours des prochaines semaines », a déclaré M. Coon. « Le premier ministre doit délier les cordons de la bourse pour soutenir ceux et celles qui en ont besoin, afin de réduire les difficultés auxquelles ils seront confrontés. »

    Kevin Arseneau, porte-parole du caucus vert en matière de développement et de vitalité des territoires, a rencontré des familles, des membres de la communauté artistique et culturelle, ainsi que des propriétaires de petites entreprises qui lui ont fait part de la gravité de leur situation.

    « Cela fait maintenant deux ans que ces secteurs sont touchés par la pandémie et, pendant deux ans, le premier ministre Séraphin Higgs a complètement ignoré leurs besoins », a déclaré M. Arseneau. « Il est maintenant temps pour lui d'agir et de soutenir à contrecœur ceux qui en ont le plus besoin. »

  • Les députés verts attendent impatiemment les recommandations des experts en changement climatique

    L'utilisation mondiale de l'essence, du gaz naturel, du pétrole et du charbon a plongé notre climat dans une crise. Les dommages aux maisons, aux biens et à la santé qui en résultent sont évidents au Nouveau-Brunswick depuis plus d'une décennie. À partir de jeudi, un comité multipartite de députés du Nouveau-Brunswick tiendra cinq jours d'audiences publiques sur le renouvellement du plan de transition du Nouveau-Brunswick de 2016 vers une économie à faibles émissions de carbone.

    Les députés verts du Nouveau-Brunswick ont bien hâte d'entendre les recommandations des experts sur les mesures spécifiques à prendre au cours des cinq prochaines années pour libérer notre société des combustibles fossiles et protéger nos communautés et nos infrastructures des ravages d'un climat déstabilisant.

    « La science nous dit qu'au cours de cette décennie, nous devons opérer la plus profonde des transformations de nos logements, de nos transports et de nos approvisionnements en énergie que le monde n’ait jamais connues », a déclaré le chef du Parti vert David Coon, membre initial du Comité sur les changements climatiques de l'Assemblée législative en 2016. « Les audiences seront diffusées en continu; j'espère que les citoyens du Nouveau-Brunswick seront à l'écoute, car ce que nous déciderons de faire pendant les cinq prochaines années déterminera l'état de la province que nous transmettrons à nos enfants. »

    Read more
  • Les députés verts veulent que les régions les plus touchées par la COVID passent au niveau 3

    Les députés verts du Nouveau-Brunswick affirment que le gouvernement doit prendre des mesures immédiates pour réduire la transmission de la COVID dans les communautés les plus durement touchées de la province afin que les élèves puissent retourner à l'école, tout en veillant à ce que les travailleuses et travailleurs de la santé soient mieux protégés.

    « Le gouvernement devrait mettre en œuvre les mesures de niveau 3 visant à limiter les rassemblements publics afin de ralentir la propagation de la COVID dans les communautés touchées par des éclosions importantes », déclare David Coon, chef du Parti vert et député de Fredericton-Sud. « Cela réduira la propagation dans les communautés et devrait alléger la pression sur nos hôpitaux, ce qui permettra aux élèves de retourner à l'école plus rapidement. »

    La région de Saint John compte 3 176 cas actifs et 40 des 43 lits de soins intensifs de l'hôpital régional de Saint John sont occupés, tandis que Moncton compte 2 152 cas actifs et 11 des 14 lits de soins intensifs sont occupés à l'hôpital régional Georges Dumont.

    « Nous savons que ce qui se passe dans les écoles reflète l'étendue de la transmission dans la communauté », a déclaré Megan Mitton, porte-parole verte pour l'éducation et le développement de la petite enfance et députée de Memramcook-Tantramar.  « Le gouvernement doit être proactif pour réduire la transmission dans la communauté afin que les élèves puissent retourner en classe. »

    De nombreux travailleurs et travailleuses du Nouveau-Brunswick n'ont pas accès à des jours de congé de maladie payés ; cependant, ils devront rester à la maison pour s'isoler s’ils contractent la COVID-19, ou s’ils sont en contact rapproché avec un membre de leur famille qui l'a contractée.

    « Il faut en faire davantage pour protéger les travailleuses et travailleurs de la santé et tous ceux et celles qui sont en première ligne », a déclaré Kevin Arseneau, le défenseur du renforcement des collectivités chez les Verts et député de Kent-Nord. « Il s'agit notamment d'offrir des jours de congé de maladie payés à toutes les personnes qui travaillent, de distribuer des masques N-95 pour réduire les risques que les personnes en première ligne contractent le virus, et d'investir dans notre système de santé pour le rendre plus résilient. »

  • Le premier ministre doit accepter et appliquer intégralement les recommandations de la révision de la Loi sur les langues officielles

    FREDERICTON – Le chef du Parti vert et député de Fredericton-Sud, David Coon, exhorte le premier ministre Higgs à accepter les recommandations des commissaires de la Loi sur les langues officielles et à les mettre pleinement en œuvre.

    « Je suis heureux que les commissaires Finn et McLaughlin aient reconnu plusieurs des améliorations que mes collègues du caucus et moi-même réclamions », a déclaré M. Coon. « Il incombe maintenant au premier ministre Higgs, qui est le ministre responsable des langues officielles, d'accepter ces recommandations et de les mettre en œuvre avec des ressources suffisantes. »

    La première recommandation du rapport est de créer un comité permanent de l'Assemblée législative sur les langues officielles. La création d'un tel comité a d'abord été réclamée par le député de Kent-Nord, Kevin Arseneau, à l'Assemblée législative le 6 juin 2019.

    « Depuis plus de deux ans, j'essaie de convaincre le premier ministre et tous les députés, avec l'appui de mes collègues du caucus, de la nécessité d'un comité permanent sur les langues officielles pour faciliter la poursuite des discussions sur les langues officielles par les députés », a déclaré M. Arseneau. « Le premier ministre Higgs doit accepter cette recommandation de ses commissaires et présenter une motion pour sa création à l'Assemblée législative cette semaine, afin que le nouveau comité puisse se mettre au travail au cours de la nouvelle année. »

    « Nous sommes heureux d'avoir eu l'occasion d'envoyer un mémoire aux commissaires et de les avoir rencontrés », a ajouté M. Arseneau. « Nous les remercions pour leur travail. C'est maintenant aux législateurs d'agir. Notre caucus est impatient d’avancer dans le sens de l'égalité réelle. »