DEUXIÈME LECTURE DU PROJET DE LOI VISANT À METTRE FIN AUX DONS POLITIQUES PROVENANT DES CORPORATIONS ET DES SYNDICATS – 16 FÉVRIER 2017

Fredericton — Aujourd’hui, à l’Assemblée législative, David Coon, député de Fredericton-Sud et chef du Parti vert du Nouveau-Brunswick, présentera, à l’étape de la deuxième lecture, des modifications de la Loi sur le financement de l’activité politique. Le projet de loi 20, intitulé Loi modifiant la Loi sur le financement de l’activité politique, permettra de mettre fin aux dons politiques provenant des corporations et des syndicats.

« Mon projet de loi constitue une première démarche en vue de mettre fin à la pratique qui consiste à faire un don en contrepartie d’un gain ; cette pratique est omniprésente au sein de la politique néo-brunswickoise et fragilise notre démocratie », a dit M. Coon. « Les dons provenant des corporations augmentent toujours en flèche pour le parti au pouvoir, ce qui indique que les corporations associent des avantages considérables à l’idée de faire un don en contrepartie d’un gain. La pratique donne à d’autres, y compris à des entreprises, à des municipalités et à des organismes bénévoles, l’impression qu’ils doivent faire un don afin d’obtenir une subvention ou un contrat, car autrement ils auraient peur d’en être privés. »

Le chef du Parti vert voit le projet de loi 20 comme la première démarche pour mettre fin à l’influence des corporations sur la politique au Nouveau-Brunswick.

 

https://www.youtube.com/watch?v=h4BnPMPccyo

Nos principes

>Droits et responsabilités écologiques

Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

>Autonomie locale

Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

>Démocratie participative

Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

>Justice sociale et égalité

Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

>Autodétermination et citoyenneté

Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

> Une culture de la paîx et du respect

Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

Signe administratif