Décès de Jackie Webster

Déclaration officielle du chef du Parti vert à la suite du décès de Jackie Webster. Mon épouse, Janice Harvey, et moi-même tenons à offrir nos sincères condoléances à la famille de Jackie Webster et à ses nombreux amis.  Elle a été une source d'inspiration pour nous deux. continuer la lecture

Un an déjà !

Post by GPNB.PVNB. Merci de votre appui !  Aujourd'hui, 24 septembre 2019, marque le premier anniversaire de l'élection de nos TROIS députés du Parti vert du Nouveau-Brunswick à l'Assemblée législative. Quelle percée pour notre Parti et notre province !   continuer la lecture

Le Parti vert du Nouveau-Brunswick heureux d’accueillir des anciens membres du NPD

(Fredericton, 6 sept. 2019) – Le Parti vert du Nouveau-Brunswick est ravi d’admettre dans ses rangs d’anciens membres du Nouveau Parti démocratique, dont huit anciens candidats du NPD provincial et un organisateur des partis provincial et fédéral. Dans leur déclaration de soutien au Partis verts, ils ont relevé l’engagement du Parti à la participation communautaire et son plaidoyer pour une démarche concertée pour affronter la crise climatique.  continuer la lecture

Urgence climatique au N.-B. : les Verts déposent une motion

Fredericton – Le 7 mai, 2019, le caucus vert dépose une motion qui exhorte l’Assemblée législative de déclarer l’urgence environnementale et climatique. continuer la lecture

Les Verts de l’ÎPE entrent dans l’histoire en devenant l’opposition officielle

(Fredericton, 24 avril 2019) – David Coon, le chef du Parti vert du N.-B. et député de Fredericton-Sud félicite Peter Bevan-Baker et les sept autres députés verts pour cette victoire marquante. continuer la lecture

Des membres motivés à la convention du Parti vert

Communiqué Pour diffusion immédiate Le 8 avril, 2019 Beresford – La Convention annuelle du Parti vert du Nouveau-Brunswick a attiré une grande diversité de gens de partout au Nouveau-Brunswick à Beresford ce week-end.  L'énergie dans la salle de congrès du Danny's Inn était palpable, alors que les membres se rassemblaient pour entendre parler du réel impact des élus du caucus vert à l'Assemblée législative, pour accroître leurs capacités afin de faire grandir le Parti dans leurs circonscriptions et élire de nouveaux membres au Conseil provincial du Parti vert.  continuer la lecture

Marco Morency à la direction du Parti vert du N.-B.

(Fredericton, 2 avril 2019) – Le Parti vert du Nouveau-Brunswick a embauché un militant d’expérience, Marco Morency, à titre de directeur général. Pour lui, le temps était venu de s’engager politiquement et d’être au cœur de l’action pour faire des gains lors de la prochaine élection.   continuer la lecture

Déclaration du député du 10 octobre

Pour diffusion immédiate Le 10 octobre 2018 Caucus Vert invite tous les députés à collaborer à l’Assemblée législative Fredericton – Le caucus Vert, incluant David Coon, chef du Parti Vert du Nouveau-Brunswick et député de Fredericton-sud, député de Kent-Nord Kevin Arseneau, et députée de Memramcook-Tantramar Megan Mitton, ont tenues une conférence de presse pour publier une copie de leur Déclaration d’intention qu’ils ont rédigée afin que tous les députés puissent affirmer leur volonté de collaborer à l’Assemblée législative une fois le gouvernement formé. Suivant l’élection du 24 septembre, David Coon, chef du Parti Vert du Nouveau-Brunswick a parlé à Brian Gallant, Blaine Higgs et Kris Austin à propos des résultats de l'élection. Coon à rencontrer M. Gallant et M. Higgs durant la semaine du 1e octobre. « Après plusieurs jours de discussions productives avec les chefs du Parti libéral et du Parti progressiste-conservateur, il est clair que les conditions pour des accords formels de confiance et d’approvisionnement ne sont pas présentes, » dit Coon. « Cependant, une fois le gouvernement en place, les Néo-Brunswickois veulent nous voir tous coopérer pour trouver des solutions aux défis auxquels nous sommes confrontés, alors notre caucus a donc rédigé une déclaration d’intention pour la coopération, afin que tous les députés puissent envisager de l’endosser, fondée dans notre respect des droits et valeurs fondamentaux partagés en tant que Néo-Brunswickois. »

Bilan de responsabilité des verts

  Pour diffusion immédiate Le 27 septembre 2018 Les députés du Parti Vert offre de discuter avec les conservateurs et les libéraux Fredericton – Le chef du Parti Vert du Nouveau-Brunswick a réuni son nouveau caucus Vert : Megan Mitton, députée élue dans Memramcook-Tantramar, et Kevin Arseneau, député élu dans Kent-Nord. M. Coon rencontrera aujourd’hui les deux chefs, Blaine Higgs et Brian Gallant, en vue d’amorcer des négociations officielles en vue de former un gouvernement stable pour la population du Nouveau-Brunswick. « MM. Gallant et Higgs ont tous deux obtenu un appui minoritaire des Néo-Brunswickois. Ils doivent donc se préparer à négocier une façon de gouverner qui respectera la majorité, déclare M. Coon. Mon caucus et moi avons l’intention de collaborer pour établir un gouvernement stable qui apportera du changement positif au gens de notre province. Nous prenons cette responsabilité très au sérieux. » M. Coon offrira aux deux chefs des principaux partis la possibilité d’entreprendre des négociations pour en venir à un accord basé sur la confiance pour accorder l’appui des députés Verts aux discours du Trône et budgets, lesquelles sont des questions de confiance à l’Assemblée législative. Un tel accord suivrait le modèle qui réussit bien à la Colombie-Britannique en ce moment alors que les Verts détiennent la balance du pouvoir dans ce gouvernement minoritaire. « Nous tenons à rassurer les gens du Nouveau-Brunswick. Nous allons prendre le temps qu’il faut pour faire en sorte que, peu importe l’entente qui sera prise avec l’un ou l’autre des deux grands partis, ce sera fait dans l’intérêt des gens du Nouveau-Brunswick », assure M. Coon.  

Le parti Vert créerait un ministère pour promouvoir le développement de l’économie rurale

Le chef du parti Vert s’est joint à des fermiers locaux et à des travailleurs forestiers pour dévoiler son plan de protection rurale. « Pour trop longtemps, les administrations provinciales successives ont poursuivi le développement économique à partir de Fredericton, en dégradant nos ressources naturelles partout dans la province et en distribuant de gros cadeaux aux entreprises profitables, » rappelle Coon. « Je suis fier d’affirmer qu’une administration Verte renverserait complètement cette pratique, — ce sont nos terres et nos forêts qui doivent être protégées. Cessons de faire cadeau de nos ressources naturelles, et rendons du financement disponible aux petites et moyennes entreprises, investissons dans les économies locales. » Coon affirme que les plans du parti Vert pour accroitre l’agriculture durable et pour déployer une stratégie d’alimentation locale avec des cibles d’expansion audacieuses permettront d’augmenter la production d’alimentation locale en remplaçant des importations. « Pour accroitre l’économie locale, nous utilisons les talents et les ressources que nous avons ici et arrêtons de les donner, » mentionne Coon. « Les forêts de la Couronne — celles qui sont gérées par l’administration provinciale — sont une fiducie d’intérêt public, et doivent être gérées de telle sorte qu’elles respectent les obligations des traités avec les Premières nations, qu’elles fournissent des revenus durables et des occasions économiques aux collectivités dépendantes de la forêt tout en maintenant l’intégrité écologique de la forêt. » Pour protéger et augmenter la croissance des collectivités rurales, le programme électoral du parti Vert inclut les engagements suivants : Consolider les diverses agences de développement économique dans un ministère des Collectivités et du Développement rural. Simplifier la mise en œuvre d’un Fonds d’investissement en développement économique communautaire et le rendre éligible aux investissements des REER et des CÉLI — pour faciliter l’accès aux investissements dans les entreprises locales. Déployer une stratégie d’alimentation locale avec des cibles mesurables. Déployer une stratégie d’une économie biologique — bioénergies, bioplastiques, et biochimie — qui utiliserait d’une manière durable les ressources de nos forêts, de nos fermes et de nos pêches, y inclut leurs déchets de transformation. Augmenter le tourisme dans la province en maintenant et restaurant les ponts couverts et les traversiers. Annuler immédiatement les contrats forestiers de 25 ans signés par l’administration Alward en 2014, et reconsidérer le bois mou des lots boisés privés comme source de principale primaire d’approvisionnement des usines à papier. Accorder aux fermiers plus de pouvoirs sur le marché en appuyant les coopératives de marketing et les systèmes de gestion de l’offre et en appuyant les occasions d’éducation et de formation aux nouveaux fermiers. Le programme électoral complet se retrouve ici : https://indd.adobe.com/view/bed666ce-15d5-472c-ae5b-a9158e7f5e56 — 30 — Renseignements pour les médias : Shannon Carmont506.440.4980shannon.carmont@greenpartynb.ca

Nos principes

>Droits et responsabilités écologiques

Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

>Autonomie locale

Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

>Démocratie participative

Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

>Justice sociale et égalité

Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

>Autodétermination et citoyenneté

Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

> Une culture de la paîx et du respect

Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

Signe administratif