Nouvelles

  • Une chaîne d'approvisionnement fragile montre l'importance de privilégier la production alimentaire locale

    Posted by · January 27, 2022 9:00 AM

    FREDERICTON – De nombreux Néo-Brunswickois et Néo-Brunswickoises ont été inquiets de trouver des étagères de fruits et légumes vides partout dans la province la semaine dernière en raison de plusieurs tempêtes de neige importantes. Le porte-parole du Parti vert en matière d'agriculture et député de Kent-Nord, Kevin Arseneau, affirme que cette situation est révélatrice d'un système alimentaire qui dépend de l'importation de fruits et de légumes et qui sera de plus en plus perturbé par des crises survenant à l'extérieur du Nouveau-Brunswick, comme des phénomènes météorologiques violents dus aux changements climatiques ou des épidémies majeures de COVID.

    Read more

  • Le premier ministre doit prendre des mesures pour protéger les gens du Nouveau-Brunswick contre les augmentations de loyer insoutenables

    Posted by · January 25, 2022 9:00 AM

    FREDERICTON – Les statistiques que vient de publier Statistique Canada révèlent que le coût moyen des loyers au Nouveau-Brunswick a augmenté de 7,2 % au cours de la dernière année, comparativement à la moyenne nationale de 1,6 %. Selon le chef du Parti vert du Nouveau-Brunswick et député de Fredericton-Sud, David Coon, c'est une preuve supplémentaire que la province doit adopter un contrôle rigoureux des loyers, y compris un plafond annuel sur les augmentations de loyer.

    Read more

  • L'inaction concernant les engagements en santé mentale mise en évidence par le confinement

    Posted by · January 18, 2022 9:00 AM

    FREDERICTON – Le chef du Parti vert du Nouveau-Brunswick et député de Fredericton-Sud, David Coon, a entendu les préoccupations des gens du Nouveau-Brunswick au sujet de leur santé mentale alors que le confinement se poursuit - un rappel brutal que le gouvernement provincial a été lent à mettre en œuvre ses engagements dans le cadre de la stratégie en matière de santé mentale et de toxicomanie qu'il a annoncée l'année dernière.

    Read more

  • Le gouvernement doit immédiatement offrir un soutien aux personnes les plus durement touchées par le niveau 3

    Posted by · January 13, 2022 3:00 PM

    FREDERICTON - À la suite de l'annonce que la province passera aux restrictions de niveau 3 pour la COVID cette semaine, le chef du Parti vert du Nouveau-Brunswick et député de Fredericton-Sud David Coon affirme que le gouvernement doit immédiatement offrir un soutien financier aux personnes et aux entreprises qui seront les plus durement touchées par cette mesure, notamment les petites entreprises, le secteur de l'hôtellerie et de la restauration, les artistes et leurs salles de spectacle, ainsi que les personnes qui perdront leur revenu.

    « Bien qu'il s'agisse d'une mesure de santé publique nécessaire pour tenter de ralentir la propagation d'Omicron et alléger la pression sur notre système de santé, elle aura un effet négatif important sur les entreprises et les travailleuses et travailleurs des secteurs qui seront fermés au cours des prochaines semaines », a déclaré M. Coon. « Le premier ministre doit délier les cordons de la bourse pour soutenir ceux et celles qui en ont besoin, afin de réduire les difficultés auxquelles ils seront confrontés. »

    Kevin Arseneau, porte-parole du caucus vert en matière de développement et de vitalité des territoires, a rencontré des familles, des membres de la communauté artistique et culturelle, ainsi que des propriétaires de petites entreprises qui lui ont fait part de la gravité de leur situation.

    « Cela fait maintenant deux ans que ces secteurs sont touchés par la pandémie et, pendant deux ans, le premier ministre Séraphin Higgs a complètement ignoré leurs besoins », a déclaré M. Arseneau. « Il est maintenant temps pour lui d'agir et de soutenir à contrecœur ceux qui en ont le plus besoin. »

  • Les députés verts attendent impatiemment les recommandations des experts en changement climatique

    Posted by · January 13, 2022 9:00 AM

    L'utilisation mondiale de l'essence, du gaz naturel, du pétrole et du charbon a plongé notre climat dans une crise. Les dommages aux maisons, aux biens et à la santé qui en résultent sont évidents au Nouveau-Brunswick depuis plus d'une décennie. À partir de jeudi, un comité multipartite de députés du Nouveau-Brunswick tiendra cinq jours d'audiences publiques sur le renouvellement du plan de transition du Nouveau-Brunswick de 2016 vers une économie à faibles émissions de carbone.

    Les députés verts du Nouveau-Brunswick ont bien hâte d'entendre les recommandations des experts sur les mesures spécifiques à prendre au cours des cinq prochaines années pour libérer notre société des combustibles fossiles et protéger nos communautés et nos infrastructures des ravages d'un climat déstabilisant.

    « La science nous dit qu'au cours de cette décennie, nous devons opérer la plus profonde des transformations de nos logements, de nos transports et de nos approvisionnements en énergie que le monde n’ait jamais connues », a déclaré le chef du Parti vert David Coon, membre initial du Comité sur les changements climatiques de l'Assemblée législative en 2016. « Les audiences seront diffusées en continu; j'espère que les citoyens du Nouveau-Brunswick seront à l'écoute, car ce que nous déciderons de faire pendant les cinq prochaines années déterminera l'état de la province que nous transmettrons à nos enfants. »

    Read more

  • Les députés verts veulent que les régions les plus touchées par la COVID passent au niveau 3

    Posted by · January 10, 2022 3:00 PM

    Les députés verts du Nouveau-Brunswick affirment que le gouvernement doit prendre des mesures immédiates pour réduire la transmission de la COVID dans les communautés les plus durement touchées de la province afin que les élèves puissent retourner à l'école, tout en veillant à ce que les travailleuses et travailleurs de la santé soient mieux protégés.

    « Le gouvernement devrait mettre en œuvre les mesures de niveau 3 visant à limiter les rassemblements publics afin de ralentir la propagation de la COVID dans les communautés touchées par des éclosions importantes », déclare David Coon, chef du Parti vert et député de Fredericton-Sud. « Cela réduira la propagation dans les communautés et devrait alléger la pression sur nos hôpitaux, ce qui permettra aux élèves de retourner à l'école plus rapidement. »

    La région de Saint John compte 3 176 cas actifs et 40 des 43 lits de soins intensifs de l'hôpital régional de Saint John sont occupés, tandis que Moncton compte 2 152 cas actifs et 11 des 14 lits de soins intensifs sont occupés à l'hôpital régional Georges Dumont.

    « Nous savons que ce qui se passe dans les écoles reflète l'étendue de la transmission dans la communauté », a déclaré Megan Mitton, porte-parole verte pour l'éducation et le développement de la petite enfance et députée de Memramcook-Tantramar.  « Le gouvernement doit être proactif pour réduire la transmission dans la communauté afin que les élèves puissent retourner en classe. »

    De nombreux travailleurs et travailleuses du Nouveau-Brunswick n'ont pas accès à des jours de congé de maladie payés ; cependant, ils devront rester à la maison pour s'isoler s’ils contractent la COVID-19, ou s’ils sont en contact rapproché avec un membre de leur famille qui l'a contractée.

    « Il faut en faire davantage pour protéger les travailleuses et travailleurs de la santé et tous ceux et celles qui sont en première ligne », a déclaré Kevin Arseneau, le défenseur du renforcement des collectivités chez les Verts et député de Kent-Nord. « Il s'agit notamment d'offrir des jours de congé de maladie payés à toutes les personnes qui travaillent, de distribuer des masques N-95 pour réduire les risques que les personnes en première ligne contractent le virus, et d'investir dans notre système de santé pour le rendre plus résilient. »

  • Le premier ministre doit accepter et appliquer intégralement les recommandations de la révision de la Loi sur les langues officielles

    Posted by · December 15, 2021 4:00 PM

    FREDERICTON – Le chef du Parti vert et député de Fredericton-Sud, David Coon, exhorte le premier ministre Higgs à accepter les recommandations des commissaires de la Loi sur les langues officielles et à les mettre pleinement en œuvre.

    « Je suis heureux que les commissaires Finn et McLaughlin aient reconnu plusieurs des améliorations que mes collègues du caucus et moi-même réclamions », a déclaré M. Coon. « Il incombe maintenant au premier ministre Higgs, qui est le ministre responsable des langues officielles, d'accepter ces recommandations et de les mettre en œuvre avec des ressources suffisantes. »

    La première recommandation du rapport est de créer un comité permanent de l'Assemblée législative sur les langues officielles. La création d'un tel comité a d'abord été réclamée par le député de Kent-Nord, Kevin Arseneau, à l'Assemblée législative le 6 juin 2019.

    « Depuis plus de deux ans, j'essaie de convaincre le premier ministre et tous les députés, avec l'appui de mes collègues du caucus, de la nécessité d'un comité permanent sur les langues officielles pour faciliter la poursuite des discussions sur les langues officielles par les députés », a déclaré M. Arseneau. « Le premier ministre Higgs doit accepter cette recommandation de ses commissaires et présenter une motion pour sa création à l'Assemblée législative cette semaine, afin que le nouveau comité puisse se mettre au travail au cours de la nouvelle année. »

    « Nous sommes heureux d'avoir eu l'occasion d'envoyer un mémoire aux commissaires et de les avoir rencontrés », a ajouté M. Arseneau. « Nous les remercions pour leur travail. C'est maintenant aux législateurs d'agir. Notre caucus est impatient d’avancer dans le sens de l'égalité réelle. »

  • Le chef du Parti vert présente un projet de loi visant à soutenir les travailleurs et les petites entreprises

    Posted by · November 30, 2021 3:00 PM

    FREDERICTON – Le chef du Parti vert et député de Fredericton-Sud, David Coon, a déposé aujourd'hui à l'Assemblée législative un projet de loi visant à améliorer les conditions de travail des travailleurs et travailleuses du Nouveau-Brunswick. Le projet de loi accordera dix jours de congé de maladie payés à tous les travailleurs et travailleuses du Nouveau-Brunswick.

    « La pandémie nous a montré à quel point les jours de maladie payés sont importants pour la santé publique », a déclaré M. Coon. « Les personnes à qui l'on demande d'aider le bien commun en restant à la maison parce qu'elles présentent des symptômes de la COVID, ou qu'elles ont été en contact étroit avec un cas confirmé, doivent être soutenues dans cette démarche. »

    Le salaire minimum du Nouveau-Brunswick n'est que de 11,75 $ l'heure, le plus bas de toutes les provinces. Le projet de loi de M. Coon fera également passer le salaire minimum à 15 $ l'heure, ce qui l'alignera sur celui de la Colombie-Britannique, de l'Alberta et de l'Ontario.

    « Afin de remédier à la pénurie de main-d'œuvre, le salaire minimum doit être augmenté pour se rapprocher d'un salaire de subsistance », a déclaré M. Coon. « Cela aidera les entreprises à trouver les employés dont elles ont besoin, et fera du Nouveau-Brunswick un endroit plus attrayant pour vivre et travailler. »

    Les petites et moyennes entreprises sont confrontées à de nombreux défis pendant cette pandémie, de sorte que le projet de loi de M. Coon demanderait au gouvernement d'établir un fonds pour s'assurer que les coûts des jours de maladie payés et de l'augmentation du salaire minimum ne causent pas de difficultés supplémentaires pendant qu'elles s'adaptent aux nouvelles exigences.

    « Pendant des années, le gouvernement a subventionné les grandes entreprises à coups de millions de dollars. Pendant ce temps, les petites et moyennes entreprises ont du mal à attirer et à conserver leurs employés », a déclaré Kevin Arseneau, porte-parole du Caucus vert pour le développement économique et les petites entreprises. « Le gouvernement devrait intervenir pour les soutenir en subventionnant les salaires et les jours de maladie, plutôt que de s'attendre à ce que les employés continuent de subventionner les entreprises à bas salaires, perpétuant ainsi la pénurie de main-d'œuvre. »

    Le projet de loi sera soumis à un débat en deuxième lecture lors de la journée de l'opposition ce jeudi après-midi.

  • Un projet de loi du gouvernement ouvre la porte qui laissera Énergie NB poursuivre des intérêts commerciaux privés

    Posted by · November 30, 2021 9:00 AM

    FREDERICTON – Le chef du Parti vert et député de Fredericton-Sud, David Coon, affirme que le projet de loi du gouvernement visant à modifier la Loi sur l'électricité permettra à Énergie NB d'établir des entreprises privées pour vendre des produits et des services, sans aucune surveillance publique.  Le projet de loi créera une société de portefeuille qui sera la propriété d'Énergie NB elle-même, mais contrôlée par la direction d'Énergie NB, qui pourra lancer des entreprises privées soutenues par les contribuables. 

    « J'ai été sidéré lorsque j'ai vu ce projet de loi pour la première fois, car il modifie fondamentalement le mandat d'Énergie NB en tant que service public », a déclaré M. Coon. « Le projet de loi permet à Énergie NB de mettre en place une structure corporative qui lui permettra de poursuivre des entreprises commerciales, ou d'investir dans les entreprises commerciales d'autres personnes, comme le projet d'hydrogène de JOI Scientific, sans aucune responsabilité publique. »

    Le projet de loi, qui permettra également à Énergie NB de transférer du personnel, des biens et d'autres actifs dans des entreprises privées nouvellement créées, est actuellement débattu par le Comité de la politique économique de l'Assemblée législative, qui n'a pas le mandat d'appeler des témoins experts. Lors du débat en deuxième lecture, M. Coon a tenté de faire envoyer le projet de loi au Comité de modification des lois afin d'entendre des témoins experts, mais les membres du gouvernement ont rejeté sa motion.

    « Pourquoi le gouvernement Higgs utilise-t-il sa majorité pour faire passer ce projet de loi à l'Assemblée législative, sans examen adéquat ? » demande Coon.  « Il change fondamentalement le mandat d'Énergie NB en tant que service public, le lançant dans le monde du capitalisme de risque aux risques des contribuables. »

  • Le gouvernement n'a pas réussi à préparer le Nouveau-Brunswick aux changements climatiques

    Posted by · November 23, 2021 11:00 AM

    FREDERICTON - Les inondations qui ont coupé certaines parties de la Colombie-Britannique du reste du Canada la semaine dernière nous rappellent, selon le chef du Parti vert et député de Fredericton-Sud David Coon, que le gouvernement du Nouveau-Brunswick ne parvient pas à protéger les gens du Nouveau-Brunswick de la crise climatique, malgré une série de catastrophes climatiques remontant aux inondations de décembre 2010 dans le comté de Charlotte.

    « Une révision majeure de l'infrastructure communautaire est nécessaire pour protéger les maisons, les bâtiments, les communautés côtières, les routes, les ponts et les lignes ferroviaires », a déclaré M. Coon. « Qu'on parle d'inondations à l'intérieur des terres causées par la fonte rapide des neiges dans nos forêts coupées à blanc, ou d'une défaillance des digues qui empêchent la baie de Fundy d'atteindre les villes et les terres agricoles, le premier ministre doit veiller à ce que les investissements requis soient faits. Nous avons reçu de nombreux avertissements, mais les gouvernements successifs n'en ont pas tenu compte. »

    Il y a eu des études, mais elles n'ont mené nulle part. Les gouvernements du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse, avec le gouvernement fédéral, ont commandé une étude en 2019 afin d’obtenir des recommandations pour empêcher la baie de Fundy d'inonder l'isthme de Chignecto, la terre basse qui relie le Nouveau-Brunswick à la Nouvelle-Écosse. Cette étude n'a pas encore vu le jour.

    « Les gens de ma circonscription ne sont qu’à une tempête majeure d'une inondation désastreuse qui nous mettrait sous l'eau », a déclaré Megan Mitton, députée de Memramcook-Tantramar et porte-parole du Parti vert en matière de transports et d'infrastructures. « Cette étude doit être publiée pour que le gouvernement puisse enfin commencer à prendre les mesures nécessaires pour protéger les gens de la région de Sackville. Il n'y a plus de temps à perdre. »

    « L'annonce récente présentant comment le gouvernement Higgs prévoit dépenser les 34 millions de dollars de son fonds d'action climatique illustre le peu d'urgence que le premier ministre attribue à l'action climatique », a déclaré Coon. « La plus grosse tranche, soit 10 millions de dollars, sera consacrée à la recherche vers une technologie nucléaire fantaisiste, plutôt que de rendre nos infrastructures prêtes pour le climat et de décarboniser notre société. »