David Coon se joint à la marche pour la justice climatique

21 SEPTEMBRE 2014

Fredericton – Le chef du Parti vert David Coon affirme que des emplois seront créés immédiatement si le plan du parti pour combattre les changements climatiques est adopté. Il a formulé ces observations lors de son discours prononcé aujourd'hui, dans le cadre de la marche des peuples pour le climat.

« Aucun des autres partis n'aborde directement les actions à prendre en matière de changement climatique dans leur programme électoral. Nous sommes le seul parti qui propose de créer des emplois en offrant des solutions pratiques qui créeront immédiatement des emplois verts et des possibilités d'investissement pour les Néo-Brunswickois », déclare David Coon.

Un gouvernement vert apportera l'aide nécessaire aux propriétaires fonciers et aux entreprises afin d'améliorer leurs maisons et leurs bâtiments pour qu'ils puissent réduire leurs coûts de chauffage et économiser de l'argent. Le chef du Parti vert mentionne qu'à la différence de l'extraction du gaz de schiste, cela réduira de façon notable l'empreinte carbone du Nouveau-Brunswick.

La marche des peuples pour le climat de Fredericton, organisée par le Conseil de conservation du Nouveau-Brunswick, faisait partie d'une importante mobilisation de centaines de milliers de personnes du monde entier réunis afin de montrer leur soutien pour la justice climatique.

-30-

    Nos principes

    >Droits et responsabilités écologiques

    Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

    >Autonomie locale

    Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

    >Démocratie participative

    Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

    >Justice sociale et égalité

    Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

    >Autodétermination et citoyenneté

    Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

    > Une culture de la paîx et du respect

    Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

    Signe administratif