Démocratie - Une ressouce commune

11 SEPTEMBRE 2014

Fredericton - Le chef du Parti vert David Coon déclare que s'il est élu, son parti mettra en œuvre une politique d'ouverture du gouvernement quant aux lois de transparence qui exigent notamment que tous les contrats du gouvernement puissent être consultés en ligne.

« Depuis trop longtemps, la province est dirigée par les intérêts des entreprises qui sont passées maîtres en matière d'ententes en coulisses avec le gouvernement. Ce sont en grande partie des entreprises familiales qui placent les profits au premier plan, devant une économie verte et un avenir meilleur pour nos enfants », affirme David Coon.

Il indique également que le Parti vert fera en sorte qu'il incombe aux fonctionnaires de fournir des renseignements au public sur demande. Cela permettra aussi la révision de la Loi sur le droit à l'information et la protection de la vie privée afin qu'elle traite les activités du gouvernement de la même façon que les activités de ses citoyens.

Entre autres réformes, le Parti vert poursuivra la mise en place d'un système de représentation proportionnelle fondée sur les recommandations de la Commission sur la démocratie législative du Nouveau-Brunswick.

Le Parti souhaite par ailleurs déposer un projet de loi visant à créer une description de poste pour les députés qui définit leurs rôles et leurs responsabilités en tant que représentants de leurs électeurs et en tant que législateurs. De cette façon, les pouvoirs et l'argent seront transférés du bureau du premier ministre à l'Assemblée législative, procurant ainsi les ressources nécessaires aux députés afin qu'ils puissent tenir des audiences publiques pour que les lois et les politiques gouvernementales servent mieux l'intérêt public.

« Le projet de loi défiera le système de parti désuet en mettant les préoccupations des électeurs à l'avant-plan. Imaginez, une fois qu'un député est élu, il ou elle doit visiter sa circonscription quelques fois par année, pas seulement durant les années d'élection, et demander aux électeurs ce qu'ils pensent des principaux enjeux politiques, comme la foresterie et les soins aux aînés. Il s'agit ici d'une réelle représentation. Cette modification changera tout et je sais que c'est ce que les gens du Nouveau-Brunswick veulent », précise David Coon.

    Nos principes

    >Droits et responsabilités écologiques

    Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

    >Autonomie locale

    Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

    >Démocratie participative

    Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

    >Justice sociale et égalité

    Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

    >Autodétermination et citoyenneté

    Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

    > Une culture de la paîx et du respect

    Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

    Signe administratif