Le projet de loi sur les emplois verts est propulsé à l’avant-scène

6 AVRIL 2016

Fredericton – David Coon, député de Fredericton-Sud et chef du Parti vert du Nouveau-Brunswick, a présenté le 2 décembre 2015 le projet de loi 5, intitulé Loi sur les emplois verts. Le jeudi 7 avril 2016, le projet de loi intitulé Loi sur les emplois verts sera débattu à l’étape de la deuxième lectureafin de déterminer si une majorité des parlementaires appuieront en principe le projet de loi pour permettre son renvoi au comité aux fins d’étude article par article et d’amendement éventuel.

« J’ai bien hâte que mon projet de loi sur les emplois verts soit débattu », a dit M. Coon. « Il représente le fruit d’un travail collaboratif et de consultations qui se sont déroulées pendant des mois. J’ai fait une tournée de huit collectivités de la province où j’ai rencontré des centaines de personnes du Nouveau-Brunswick afin de discuter de la façon dont mon projet de loi pourrait aider à bâtir une économie verte. S’il est adopté, il permettra la création rapide d’emplois partout dans notre province. »

La Loi sur les emplois verts créerait les conditions propices à la croissance des secteurs de l’efficacité énergétique, de l’énergie renouvelable, de la fabrication, de l’information et des technologies propres, de la foresterie et de l’agriculture :

  • La loi prévoit des cibles exécutoires relatives à l’efficacité énergétique et à l’utilisation de l’énergie renouvelable pour le chauffage, le transport et la production d’électricité.
  • Elle prévoit l’établissement d’un organisme public visant à stimuler les investissements et l’innovation dans les secteurs de l’énergie renouvelable, de l’efficacité énergétique et du transport collectif.
  • Elle prévoit la modification de la Loi sur l’électricité afin d’appuyer les gens du Nouveau-Brunswick dans leurs efforts individuels et collectifs visant à bâtir une économie verte.


« Le premier ministre a indiqué qu’il veut prendre connaissance d’idées en vue de la création d’emplois verts au Nouveau-Brunswick et qu’il est prêt à collaborer à leur mise en oeuvre », a ajouté M. Coon. « Le projet de loi représente une première étape cruciale afin d’instaurer les conditions nécessaires pour bâtir une économie verte au Nouveau-Brunswick. J’ai hâte au débat de jeudi et je demeure ouvert aux amendements positifs visant à rendre la loi la plus efficace possible au chapitre de la création d’emplois.»

Nos principes

>Droits et responsabilités écologiques

Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

>Autonomie locale

Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

>Démocratie participative

Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

>Justice sociale et égalité

Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

>Autodétermination et citoyenneté

Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

> Une culture de la paîx et du respect

Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

Signe administratif