Le chef du Parti vert du Nouveau-Brunswick, David Coon, joignera la délégation du premier ministre au Sommet de Québec sur les changements climatiques

13 AVRIL 2015

(FREDERICTON, N.B.) – Ce mardi, le 14 avril 2015, David Coon, député de Fredericton sud et chef du Parti vert du Nouveau-Brunswick, fera partie de la délégation du Nouveau-Brunswick qui participera au Sommet de Québec afin de discuter le renouvellement d'efforts pour combattre les changements climatiques. Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, sera l'hôte du sommet.

«Ce sommet doit être un tournant cruciale pour le Canada et le Nouveau-Brunswick,» dit M. Coon. «Il doit servir de catalyseur pour un niveau d'action supérieur contre les changements climatiques au Nouveau-Brunswick et à travers du pays pour éviter 2 degrés de réchauffement.»

Le premier ministre Gallant a dit qu'il se réjoui de travailler en collaboration avec les autres premiers ministres provinciaux afin d'avancer la lutte contre les changements climatiques au niveau national et international.

Ce sentiment résonne avec la population du Nouveau-Brunswick. Dans un nouveau sondage imprimer par Oracle Research, 70% de Néo-Brunswickois veulent une promesse de légalement imposer un plafond obligatoire sur la pollution par le carbone, 73% recherchent une stratégie d'énergie renouvelable pour la création d'emplois dans le secteur d'énergie propres et presque 70% demandent un engagement pour éliminer progressivement l'utilisation du charbon, du pétrole et du gaz et de les remplacer par des sources d'énergie renouvelable.

«Il est grand temps que les dirigeants provinciaux augmentent leurs engagements contre les changements climatiques,» exprime M. Coon. «C'est ce que le peuple du Nouveau-Brunswick veut et ce que tous les Canadiens nécessitent en visant un nouvel accord international qui sera conclu ce mois de Décembre afin d'éviter 2 degrés de réchauffement mondiale.»

M. Coon a plus de 25 années d'expertises en actions et politiques climatiques du Nouveau-Brunswick et du Canada. Il est l'ancien président du Réseau Action Climat, il a joué un rôle important dans la création du plan d'action sur le climat du Nouveau-Brunswick de 2006 à 2012, il a participé au sommet des Nations Unies sur le climat à Montréal en 2005, a collaboré avec la création de la stratégie climatique de la conférence des gouverneurs de la Nouvelle-Angleterre est des premiers ministres de l'est du Canada en 2001 et a contribué au développement du premier plan d'action climatique du Canada en 1994.

-30-

Nos principes

>Droits et responsabilités écologiques

Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

>Autonomie locale

Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

>Démocratie participative

Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

>Justice sociale et égalité

Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

>Autodétermination et citoyenneté

Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

> Une culture de la paîx et du respect

Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

Signe administratif