Coon lance un appel au David Alward pour qu’il dévoile publiquement le contrat signé par son gouvernement

19 MARS 2014

Le chef du Parti Vert David Coon lance un appel au Premier Ministre David Alward pour qu’il dévoile publiquement le contrat signé par son gouvernement avec JD Irving pour garantir ses réserves de bois provenant des Terres de la Couronne. Coon affirme que selon la loi sur les Forêts et Terres de la Couronne , les termes régissant les droits de coupe de JD Irving autorisent la compagnie à récolter du bois pour une période de vingt-cinq ans et requièrent que la compagnie fasse connaitre ses prévisions d’emploi et d’investissements pour une période de dix ans.« Les néobrunswickois et les Premières Nations ont droit de savoir qu’est-ce que David Alward a accordé aux Irving, » affirme David Coon du Parti Vert. « Je suis préoccupé par le fait que ce contrat oblige les néobrunswickois à compenser JD Irving si les efforts publics pour rebâtir les économies de la forêt locale, résoudre les titres de propriété des Premières Nations ou augmenter dans le futur les mesures de conservation diminuent la quantité de bois que le gouvernement a déjà accepté d’accorder à la compagnie à long terme, » dit Coon. »J’ai bien peur que ce contrat ne menotte les futurs gouvernements aux politiques du gouvernement d’Alward, » ajoute Coon.

Le contrat signé avec JD Irving est sans précédent dans l’histoire de la gestion des Terres de la Couronne et reste sans fondements légaux basés sur la Loi sur les Forêts et Terres de la Couronne.

« Les Premières Nations ainsi que les néobrunswickois ont le droit de savoir quelles sont les obligations que la signature de ce contrat fait retomber sur leurs épaules, » ajoute Coon.

Nos principes

>Droits et responsabilités écologiques

Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

>Autonomie locale

Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

>Démocratie participative

Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

>Justice sociale et égalité

Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

>Autodétermination et citoyenneté

Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

> Une culture de la paîx et du respect

Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

Signe administratif