Le Parti vert voudrait un comité de la législature sur l’avenir économique du Nouveau-Brunswick

12 DÉCEMBRE 2012

David Coon chef du Parti vert a écrit au premier ministre David Alward pour lui demander d'e mettre en place un comité spécial pour organiser des audiences publiques partout au Nouveau-Brunswick pour trouver comment la nouvelle économie émergente pourrait être encouragée. Et le chef du Parti vert suggère que les chefs de tous les partis qui n'ont pas de siège à l'Assemblée législative soient invités comme membre d'office afin qu'ils puissent poser des questions aux témoins et fournir leurs points de vue pour le rapport du comité.

« Pour garantir des moyens d'existence durables aux NéoBrunswickois, il nous faut une nouvelle approche parce que notre économie s'est transformée d'une manière fondamentale, » fait remarquer David Coon, chef du Parti vert. « Une nouvelle économie a pris naissance à l'intérieur de la coquille de l'ancienne. Elle est principalement locale et elle accueille les individus qui de plus en plus créent leur propre entreprise. Dans une grande mesure, ces initiatives sont vertes. Nous avons besoin d'apprendre comment mieux appuyer ces gens qui sont déjà impliqués dans la construction d'une nouvelle économie et à encourager d'autres à les imiter, » conclut Coon.

Don Desserud, professeur de sciences politique a écrit un rapport intitulé Propositions de réforme législative au Nouveau-Brunswick pour le premier ministre Alward; dans ce rapport on propose qu'on accorde à des représentants des partis politiques qui ne détiennent pas de siège à l'Assemblée législative de participer à des comités spéciaux formés pour s'occuper des enjeux politiques majeurs comme le renouveau économique et la réforme électorale.

« Les réorientations économiques que nous vivons représentent des défis si importants pour le bienêtre futur des NéoBrunswickois que tous les partis doivent travailler ensemble pour préparer une stratégie à long terme pour faire la transition vers une nouvelle économie. La création d'un comité spécial sur la nouvelle économie est une façon de permettre à tous de travailler ensemble pour une cause commune, » conclut David Coon.

    Nos principes

    > Non-Violence

    Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

    >Autodétermination et citoyenneté

    Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

    >Justice sociale et égalité

    Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

    >Démocratie participative

    Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

    >Autonomie locale

    Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

    >Droits et responsabilités écologiques

    Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

    Signe administratif