Le chef du parti vert réclame des investissements dans l'énergie verte et des emplois verts

FREDERICTON – Le chef du Parti vert et député de Fredericton Sud, David Coon, a déposé aujourd'hui une motion exhortant le gouvernement à promouvoir et à développer des emplois dans les domaines de l'énergie renouvelable, de l'efficacité énergétique et du transport public. 

« Nous ne pouvons pas nous isoler de la crise climatique comme nous le faisons pendant cette pandémie », a déclaré M. Coon. « La pandémie COVID-19 nous a donné une occasion unique de procéder à des changements innovateurs dans notre économie. Il est donc temps de relancer une économie du Nouveau-Brunswick qui soit durable, résiliente et qui procure aux gens des emplois bien rémunérés ». 

La motion déposée par Coon a trois objectifs principaux :

  • Créer une agence qui aurait pour mandat de promouvoir et de développer les emplois dans les domaines des énergies renouvelables, de l'efficacité énergétique et des transports publics;
  • Mettre à jour les exigences relatives au portfolio d'énergie renouvelable en vertu des règlements de la Loi sur l'électricité afin d'augmenter l'objectif à 80 % d'énergie renouvelable sur le réseau d'ici 2030 et à 100 % d'énergie renouvelable sur le réseau d'ici 2050;
  • Réduire les obstacles à la production d'énergie verte en permettant aux municipalités et aux Premières nations d'acheter directement de l'énergie renouvelable à petite échelle, basée au Nouveau-Brunswick, pour l'utiliser dans leurs activités gouvernementales.

« La crise climatique est une crise énergétique, donc toute solution significative doit placer les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique au centre de notre économie », a déclaré M. Coon. « En offrant de bonnes opportunités d'emploi dans le secteur des énergies renouvelables, en fixant des objectifs importants d'énergies renouvelables et en permettant une plus grande utilisation des énergies renouvelables locales à petite échelle, nous mettrions notre province sur la voie d'une économie du XXIe siècle ».

- 30 -

Cet enjeu constitue le huitième principe du cadre pour une reprise juste de COVID-19, présenté par le Caucus vert : « Créer une économie résiliente dans le contexte de la crise climatique ».

Nos principes

>Droits et responsabilités écologiques

Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

>Autonomie locale

Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

>Démocratie participative

Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

>Justice sociale et égalité

Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

>Autodétermination et citoyenneté

Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

> Une culture de la paîx et du respect

Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

Signe administratif