LE NOUVEAU-BRUNSWICK ABSENT DU SOMMET SUR LE CLIMAT DES AMÉRIQUES DE LA PREMIÈRE MINISTRE KATHLEEN WYNNE

9 JUILLET 2015

Fredericton – Le Sommet sur le climat des Amériques organisé par le gouvernement de l’Ontario se déroule aujourd’hui à Toronto avec la participation de représentations de toutes les provinces canadiennes sauf le Nouveau-Brunswick. Ce sommet réunit les premiers ministres, les gouverneurs, des ministres et des fonctionnaires provenant de l’Amérique du Nord et du Sud pour examiner les moyens de bâtir une économie à basse intensité de carbone.

« Les premiers ministres Wynne et Couillard participent à ce sommet comme préambule à leur rencontre de la semaine prochaine des premiers ministres à St Johns lorsqu’ils discuteront des occasions associées aux actions pour le climat et la Stratégie énergétique canadienne afin de diriger le Canada vers une économie à faible intensité de carbone, » rappelle David Coon, député de Fredericton-Sud et chef du Parti vert du Nouveau-Brunswick. « C’est malheureux que le Nouveau-Brunswick ne soit pas représenté au Sommet en Ontario pour apprendre, pour s’engager et pour bâtir une économie verte. »

Les 15 et 17 juillet prochain, le premier ministre Brian Gallant siègera au Groupe de travail sur la Stratégie énergétique canadienne. Les premiers ministres s’étaient entendus l’année dernière que la Stratégie énergétique canadienne devrait diriger le Canada vers une économie à faible intensité de carbone. En préparation au Sommet mondial sur le climat qui aura lieu à Paris en décembre, on s’attend à ce que les premiers ministres discutent des opportunités économiques pour les provinces qui sont suscitées par les actions mondiales pour s’occuper des changements climatiques.

« La priorité pour le gouvernement doit être de créer le plein emploi pour les Néobrunswickois et cela peut être réalisé par la création des emplois nécessaires pour bâtir une société à faible intensité de carbone, » explique Coon. « Nous avons besoin d’une économie qui travaille pour les gens et la planète. »

−30−

    Nos principes

    >Droits et responsabilités écologiques

    Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

    >Autonomie locale

    Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

    >Démocratie participative

    Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

    >Justice sociale et égalité

    Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

    >Autodétermination et citoyenneté

    Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

    > Une culture de la paîx et du respect

    Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

    Signe administratif