Nouvelle candidate du Parti vert pour la circonscription de Sussex-Fundy-St Martins

25 FÉVRIER 2014

Fredericton –Stephanie Coburn a été sélectionnée candidate du Parti vert dans Sussex-Fundy-St Martins à la bibliothèque publique de Sussex en présence d’un invité spécial, le chef du Parti vert David Coon.

« Je n’avais jamais été vraiment intéressé par la politique jusqu’à ce que je réalise que la partisanerie et le pouvoir avaient remplacé une vision de l’avenir et de bonnes prises de décisions. Le Parti vert est le seul parti qui réalise que nous devons vivre à l’intérieur des contraintes de notre environnement naturel et que nous ne pouvons pas continuer à polluer et à consommer sans menacer toutes les formes de vie, » déclare Coburn.

Coburn est la mère de trois enfants et grand-mère d’un autre. Pendant 25 années, Coburn a dirigé une petite entreprise à Sussex, Winterwood Natural Foods, et s’est occupé d’une ferme avec son mari et sa famille à Head of Millstream pendant 38 ans.

Avec son expérience en alimentation de proximité à Sussex, elle connait d’expérience les avantages de faire circuler la monnaie locale dans une économie locale. Coburn veut promouvoir des mesures qui protègent la santé et améliore la qualité de vie des gens et qui soutient le système des soins de santé.

« Nous devons changer notre vision d’avenir si nous voulons changer nos résultats. Je veux impliquer mes concitoyens du Nouveau-Brunswick dans l’établissement de notre autosuffisance en visualisant une culture de compétence et d’optimisme. Si nous associons efficacement expériences pratiques avec un idéalisme, alors nous pouvons placer notre province sur la voie de la durabilité, » ajoute Coburn.

Le chef du Parti vert David Coon s’est réjoui que Coburn ait été choisie pour se présenter à nouveau dans Sussex-Fundy-St Martins. « La familiarité de Stephanie avec sa collectivité et son implication dans le mouvement pour l’alimentation de proximité fait de Coburn une excellente candidate, » souligne Coon.

    Nos principes

    >Droits et responsabilités écologiques

    Une culture fondée sur la coopération, la compassion et la compréhension est essentielle pour éradiquer la violence dans notre société. Notre système juridique doit avoir pour objectif la réadaptation plutôt que la répression.

    >Autonomie locale

    Nous devons, en tant que citoyens, avoir la possibilité et la responsabilité de contribuer au bien commun. Il est fondamental que tous aient le pouvoir de participer à la vie de la collectivité.

    >Démocratie participative

    Tous devraient avoir le même accès aux biens de première nécessité et être traités avec dignité et respect. Les traités conclus avec les Premières nations doivent être respectés.

    >Justice sociale et égalité

    Nous devons pouvoir participer aux décisions qui concernent notre vie et être assurés que notre vote se reflète dans la composition de l’Assemblée législative.

    >Autodétermination et citoyenneté

    Nos collectivités doivent avoir l’entière responsabilité de leur avenir, soutenues par une robuste économie locale et par des sources durables d’aliments locaux et d’énergie renouvelable.

    > Une culture de la paîx et du respect

    Nous devons apprendre à vivre dans les limites écologiques de notre planète et répondre efficacement à nos besoins énergétiques sans le faire aux dépens des générations futures, ni menacer la survie d’autres espèces.

    Signe administratif